Ecoutez Radio Sputnik
    Une ambulance. Image d'illustration

    Les 12 signes indiquant que la récession économique est imminente aux États-Unis

    © AFP 2019 KAREN BLEIER
    Lu dans la presse
    URL courte
    Par
    Traduction de la presse russe (août 2019) (54)
    4251
    S'abonner

    La longue guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine - les deux plus grandes économies du monde - et la détérioration des prévisions de croissance économique mondiale inquiètent les investisseurs qui pensent que l'ère du leadership américain touche à sa fin.

    La guerre commerciale américano-chinoise a entraîné une nouvelle récession économique aux États-Unis, estiment les économistes interrogés par l'agence de presse Reuters. Ils prédisent également que la Réserve fédérale (Fed) réduira de nouveau son taux directeur en septembre, puis l'an prochain, écrit le site d'information Vestifinance.

    Les économistes de Morgan Stanley pensent que la guerre commerciale a sapé la confiance des investisseurs, c'est pourquoi ils ont revu à la baisse leurs prévisions de croissance économique mondiale.

    D'après les prévisions de Morgan Stanley, si les USA augmentaient les taxes sur tous les produits importés de Chine jusqu'à 25% d'ici 4 à 6 mois et que la Chine prenait des contremesures, l'économie américaine entrerait en récession.

    Les analystes pointent 12 signes d'une récession imminente de l'économie américaine.

    • Le rendement des obligations

    A l'issue de la journée de mercredi les indices boursiers américains avaient perdu 3% en moyenne. Après une courte pause, les marchés mondiaux ont de nouveau plongé. La situation fait vraiment penser à l'effondrement de l'an dernier.

    L'exode des investisseurs vers les actifs sûrs a inversé la courbe du rendement des obligations américaines. Autrement dit, les taux à court terme sont supérieurs aux taux à long terme. Depuis plus de 50 ans, cet indicateur présage une récession prochaine.

    • Le chômage

    Le taux de chômage et le nombre de demandes primaires de chômage augmentaient juste avant ou dans les premiers jours des deux dernières récessions, avant que recommence une croissance soudaine. Actuellement, le taux de chômage aux États-Unis est à son minimum depuis 50 ans.

    Néanmoins, les économistes avertissent de la nécessité de suivre attentivement le taux de chômage aux États-Unis pour capter en temps utile les signaux de détérioration de la situation au vu de la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine, qui a sapé les pronostics de croissance économique et la situation sur les marchés financiers. Ce qui a entraîné à son tour une détérioration de la situation sur le marché du travail.

    • L'écart de production

    L'écart de production est la différence entre le volume de la production réelle et potentielle. Cet indicateur est utilisé pour évaluer l'état de l'économie.

    S'il est positif, comme aujourd'hui, cela montre que l'économie fonctionne au-delà de son potentiel.

    En règle générale, l'économie fonctionne bien en-dessous du potentiel à la fin d'une récession et augmente significativement au-dessus du potentiel vers la fin d'une période de croissance.

    Cependant, cet indicateur peut rester positif pendant de nombreuses années avant le début d'une récession.

    • La confiance des consommateurs

    La demande de consommation est une locomotive importante de l'économie américaine. Historiquement, la confiance des consommateurs diminue en période de déclin économique. A l'heure actuelle, la confiance des consommateurs est au plus haut niveau.

    • La bourse

    La chute des marchés boursiers pourrait être un signal de l'approche ou du début d'une récession. Une telle baisse avait été observée à la veille des récessions de 2001 et de 2008. La récente baisse des actions américaines a suscité des craintes d'une récession imminente parmi les investisseurs.

    • Le baromètre Boom-Bust

    Le baromètre Boom-Bust élaboré par Edward Yardeni mesure les prix spot sur les marchandises industrielles comme le cuivre, l'acier et le plomb, et les divise par les demandes primaires d'allocations chômage. A la veille des deux dernières récessions, cet indicateur avait diminué. Il baisse progressivement depuis avril.

    • Le marché du logement

    En général, le nombre de demandes de permis de construire baissent à l'approche de récessions. Aux États-Unis, le nombre de constructions de nouveaux logements a diminué pour le deuxième mois consécutif en juin, et le nombre de permis de construire délivrés a atteint son minimum depuis deux ans.

    Cela montre que le marché du logement continue d'éprouver des difficultés malgré les taux d'intérêt bas pour l'immobilier.

    • La production industrielle

    Étant donné que le secteur industriel ne joue plus, pour l'économie américaine, un rôle aussi important que par le passé, l'indice industriel établi par les économistes de l'Institute for Supply Management, qui était utilisé en tant qu'indice de croissance du PIB américain, n'a plus la même signification qu'avant.

    Néanmoins, il convient tout de même d'y prêter attention, notamment quand on sait qu'il est resté inférieur à 50 pendant une période relativement longue.

     Comme l'indique l'ISM, l'indice d'activité des entreprises nationales a baissé jusqu'à 51,2 en juillet, son minimum depuis août 2016.

    Par ailleurs, l'indicateur de l'activité industrielle a diminué jusqu'à son minimum depuis trois ans en juillet également.

    Les économistes pensent que cela résulte de l'adoption de taxes sur les importations chinoises, et constitue une réaction aux contremesures chinoises.

    • Les revenus

    Les revenus des compagnies du S&P 500 avaient diminué à la veille des récessions précédentes. Selon les estimations, les revenus des compagnies du S&P 500 baissent actuellement, mais les compagnies s'attendent à une croissance au cours de l'année.

    • L'écart du taux actuariel

    La différence entre le rendement des obligations à haut rendement et gouvernementales avait augmenté à la veille de la récession de 2007-2009.

    • Le transport naval de fret

    L'indice Cass Freight Index de l'état du secteur du transport naval, déterminé par la compagnie Cass Information Systems Inc, a affiché une baisse de 5,3% en juin par rapport à l'année précédente. L'indice diminue pour le septième mois consécutif.

    Que cela résulte de la guerre commerciale ou non, cet indice pointe des problèmes dans l'économie.

    • L'indice des tourments

    L'indice des tourments est un chiffre qui combine les taux de chômage et d'inflation.

    En général, il augmente pendant la récession, et parfois à son approche. En 2019, cet indice a diminué aux États-Unis.

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit en français.

    Dossier:
    Traduction de la presse russe (août 2019) (54)
    Tags:
    investissements, récession, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik