Lu dans la presse
URL courte
Par
Traduction de la presse russe (septembre 2019) (12)
19818
S'abonner

La désescalade de la guerre commerciale, tant attendue par les investisseurs du monde entier la semaine dernière, n'a pas eu lieu: le 1er septembre, les États-Unis et la Chine ont procédé à une augmentation réciproque des taxes sur les importations.

La semaine dernière, les marchés avaient été portés par des vagues d'optimisme, écrit le site d'information Vestifinance. Le président américain Donald Trump rapportait périodiquement des contacts téléphoniques au sommet avec la Chine, ce qui avait été ensuite confirmé par Pékin.

Toutefois, cela n'a mené à rien. Dimanche, l'administration Trump a annoncé une hausse des taxes sur 112 milliards de dollars d'importations chinoises. Littéralement une minute plus tard, la Chine a riposté par une hausse des taxes sur 75 milliards de dollars en frappant le cœur du soutien politique de Donald Trump: les usines et les fermes du Midwest et du Sud du pays.

Cette augmentation sera progressive. Seule une partie des marchandises sera taxée à partir du 1er septembre, et d'ici la fin de l'année les États-Unis adopteront une nouvelle taxe de 15% sur les importations chinoises à hauteur de 160 milliards de dollars, y compris sur les ordinateurs portables et les smartphones.

Les experts notent que les taxes américaines de 15% sur 112 milliards de dollars de produits chinois pourraient affecter les prix à la consommation, des chaussures aux accessoires sportifs, et marquer un tournant. La guerre commerciale frappe déjà le portefeuille des consommateurs, mais il s'agira du coup le plus dur: pratiquement 90% des vêtements et des produits textiles achetés par les États-Unis en Chine seront imposés.

Jusqu'à présent, l'administration Trump évitait les taxes sur les biens de consommation, même malgré les affirmations du président selon lesquelles seule la Chine payait le prix pour les taxes.

Larry Kudlow et Peter Navarro, conseillers économiques du chef de l’État américain, affirment continuellement que la guerre commerciale n'affectera pas les consommateurs, mais l'inverse est flagrant pour tous.

D'ici la fin de l'année, pratiquement tous les produits chinois importés aux États-Unis pour un montant total de 550 milliards de dollars seront visés par des taxes élevées.

Ce qui pourrait accroître les dépenses d'une famille américaine moyenne de 800 dollars, écrit la BBC.

Plus de 200 compagnies commercialisant des chaussures, y compris les célèbres Nike et Converse, ont annoncé que les nouvelles taxes provoqueraient une hausse des prix de 67% sur de nombreux produits, et que le prix à la consommation de leurs produits augmenterait de 4 milliards de dollars au total.

Elles indiquent que les taxes adoptées sur les chaussures signifieraient une augmentation conséquente des prix pour des millions d'Américains qui voudront acheter de nouvelles chaussures à l'approche de Noël.

De plus, la Banque populaire de Chine a diminué lundi le cours du yuan de 4 points de base, jusqu'à 7,0883 yuans le dollar - son niveau le plus bas depuis le 13 mars 2008.

Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en français.

Dossier:
Traduction de la presse russe (septembre 2019) (12)

Lire aussi:

Macron avait chargé Sarkozy de transmettre une lettre secrète à Carlos Ghosn
Elle promène son chien et tombe sur un lionceau près de Perpignan – photo
Une histoire d’amour coûte la vie à un jeune Marocain
Tags:
guerre commerciale, États-Unis, Chine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik