Ecoutez Radio Sputnik
    Bitcoin (image d'illustration)

    Le Bitcoin n'est pas la cryptomonnaie la plus utilisée dans le monde

    © CC0 / Pixabay/st_visualization
    Lu dans la presse
    URL courte
    Par
    Traduction de la presse russe (octobre 2019) (4)
    257
    S'abonner

    Quelle cryptomonnaie est la plus largement utilisée dans le monde? Si vous pensez que c'est le Bitcoin, ce n'est pas forcément le cas.

    Le Bitcoin représente près de 70% de la valeur boursière mondiale totale des actifs numériques. Cependant, en termes d'échanges quotidiens et mensuels (d'après CoinMarketCap.com) ce n'est pas du tout la première cryptomonnaie qui arrive en tête, mais Tether, avec une capitalisation boursière plus de 30 fois inférieure au Bitcoin, rapporte l'agence de presse Bloomberg.

    Les transactions de Tether ont dépassé pour la première fois l'indice du Bitcoin en avril, et à partir de début août il le dépasse constamment d'environ 21 milliards de dollars par jour. Le record absolu a été établi en mai 2018, quand l'USDT (token de la cryptomonnaie Tether) a atteint une rotation record de 31 milliards de dollars en un jour, écrit le site d'information Vestifinance.

    Étant donné que la rotation mensuelle de Tether est d'environ 18% supérieure au Bitcoin, c'est probablement la monnaie la plus importante dans le crypto-écosystème. Tether est également l'une des principales raisons pour laquelle les régulateurs se méfient des cryptomonnaies et ont freiné la décision concernant les fonds négociés en bourse (ETF) par crainte de manipulations du marché.

    Tether est un stable coin, un token dont la valeur est rattachée à un instrument fiduciaire stable. La monnaie est un pont pour relier les valeurs des actifs des blockchain volatiles au monde des instruments fiduciaires plus stables. Parmi les aspects négatifs de l'utilisation d'USDT il faut noter le refus de l'émetteur de faire un audit et de vérifier la présence de réserves nécessaires, ainsi que l'opacité de l'émission de nouveaux tokens. La présence dans la structure du protocole d'USDT d'un émetteur centralisé est un point de défaillance et crée de sérieux risques pour les utilisateurs.

    D'après Allaire, les opérateurs asiatiques représentent près de 70% du crypto-trading, alors que Tether a été utilisée dans 40% et 80% de toutes les transactions sur les deux plus grandes bourses mondiales, Binance et Huobi, respectivement, a rapporté Coin Metrics en début d'année.

    «Certains ne soupçonnent même pas qu'ils utilisent Tether, a déclaré Thaddeus Dryja, chercheur à l'Institut de technologie du Massachusetts (MIT). Étant donné que les établissements financiers traditionnels s'inquiètent de ne pas être suffisamment efficaces pour identifier des criminels et des blanchisseurs d'argent, la plupart des services de change de cryptomonnaie n'ont pas encore de comptes bancaires et ne peuvent pas placer des fonds au nom de leurs clients. C'est pourquoi ils utilisent Tether en tant que substitut.»

    «Je ne pense pas que les gens font confiance à Tether: je pense que les gens utilisent Tether sans le soupçonner, en pensant qu'ils ont de l'argent réel sur leur compte bancaire. Certaines bourses identifient différemment leurs pages pour donner l'impression que les clients détiennent leur argent en dollars, et non en Tether», précise l'expert.

    La gestion et le contrôle de Tether suscitent de nombreuses questions. Tandis que le Bitcoin n'appartient à personne, Tether est émis par une compagnie privée de Hong Kong dont les propriétaires possèdent également le service de change cryptologique Bitfinex. Le mécanisme exact d'augmentation et de diminution des émissions de Tether est inconnu. De même que la mesure dans laquelle les réserves sont couvertes par des réserves fiduciaires, faute d'audit indépendant de Tether.

    En avril, l'avocat en chef de la société Tether Limited, Stuart Hoegner, a confirmé que le stable coin USDT n'était assuré par des réserves fiduciaires qu'à hauteur de 74%, alors qu'il avait parlé précédemment d'une réserve de 100%.

    Le 27 février, Tether a apporté furtivement des modifications à la politique de garantie du token USDT. A partir de cette date, chaque monnaie était couverte par des «réserves qui incluent la monnaie traditionnelle et des équivalents d'argent liquide, ainsi que, de temps à autre, […] d'autres actifs et les recettes prévisionnelles des prêts accordés par Tether à des tiers».

    La divulgation de l'information a eu lieu dans le cadre de l'enquête menée par le parquet de New York, qui a accusé Bitfinex, après des pertes de 850 millions de dollars, de l'avoir caché en utilisant les réserves de Tether pour couvrir le préjudice. D'après les forces de l'ordre, l'opérateur de la plateforme commerciale iFinex Inc. a emprunté au moins 700 millions de dollars pour combler le déficit, mais les utilisateurs n'en ont pas été informés.

    John Griffin, professeur à la faculté des finances de l'université du Texas à Austin, pense que la moitié de la hausse du Bitcoin en 2017 a été provoquée par une manipulation du marché à l'aide de Tether. L'an dernier, Bloomberg a annoncé que le ministère américain de la Justice examinait le rôle de Tether dans cette manipulation du marché.

    «La présence sous le contrôle de forces centralisées détruit toute la vocation initiale du blockchain et des cryptomonnaies décentralisées. Ainsi, même si en soi l'idée de stable coin est bonne en théorie, dans la pratique elle est risquée, soumise aux abus et souffre de problèmes similaires aux monnaies fiduciaires traditionnelles», a déclaré John Griffin.

    Il a été rapporté récemment que Tether avait émis un stable coin rattaché au yuan chinois offshore (CNH): «Le CNH est ajouté au panier des monnaies compatibles, il existe déjà le nouveau stable coin CNH₮! Il est rattaché au CNH et est disponible sur le blockchain Ethereum en tant que token du standard ERC-20.»

    Bitcoin
    © Sputnik . Evgeny Biyatov
    Plus tôt, Zhao Dong, investisseur de la bourse Bitfinex avait déclaré que le lancement de CNH₮ ne devait pas provoquer de conflit avec la Banque centrale chinoise.

    «Le CNH₮ ne sera pas un obstacle au contrôle du mouvement du capital exercé par la Banque populaire de Chine. Le CNH se distingue du CNY parce que c'est déjà un produit offshore. Au contraire, le CNH₮ aidera la Chine à élargir l'introduction du CNH dans les règlements internationaux», conclut l'investisseur.

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit en français.

    Dossier:
    Traduction de la presse russe (octobre 2019) (4)

    Lire aussi:

    Un chien se lance dans une bataille mortelle contre des loups pour sauver son ami – vidéo choc
    Une nouvelle fonctionnalité fait son apparition sur WhatsApp
    Le niveau de compréhension du langage humain par les chiens découvert par des chercheurs
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik