Ecoutez Radio Sputnik
    Désaccord majeur

    Burkini, la manip australienne

    Désaccord majeur
    URL courte
    Par
    0 61
    S'abonner

    Si le burkini a défrayé la chronique, ce n’est pas tout à fait par hasard. Derrière ce costume de bain se profilent des revendications communautaires et des actes militants. Ainsi en est-il du reportage australien bidonné pour fustiger la réaction des Français face au maillot de bain islamique.

    Avec la baisse des températures et la rentrée scolaire, on croyait en avoir enfin fini avec le burkini, sauf si évidemment la styliste australienne à l'origine de ce vêtement compte nous en sortir une version fourrée. Mais non. Pas fini.

    D'ailleurs les Australiens, ils commencent à me les briser menu, avec leur burkini. C'est donc tout d'abord cette styliste qui invente un truc pour que l'islam militant puisse investir un nouveau lieu, que la pudeur revendiquée par cette religion semblait pourtant mettre à l'abri de l'affichage communautariste.

    Et puis nos amis de Down Under en remettent une couche avec leur reportage à charge contre les vilains Français racistes et islamophobes. Vous savez, celui où une Australienne vient se baigner sur la plage de Villeneuve-Loubet en burkini et se fait expulser ?

    Déjà, venir d'Australie pour aller se baigner à Villeneuve-Loubet, faut le faire exprès. La dame n'avait d'ailleurs pas caché son intention militante à son arrivée. Le journal The Australian dénoncera « une tentative évidente de la part de la militante pro-hidjab Zeynab Alshelh et de ses parents activistes d'attirer les amoureux du soleil gaulois dans le piège de la haine religieuse et ethnique. » Paf.

    Et puis nos confrères de Nice-Matin ont retrouvé plusieurs témoins de la scène. Le résultat —avant montage par nos zélés zélotes australiens du multiculturalisme- laisse songeur. Il en ressort que :

    1/ Les caméras étaient sur la plage avant l'arrivée de la gentille famille australienne. Et que c'est contre cette présence de cameramen qui n'avaient demandé à personne l'autorisation de filmer femmes et enfants que s'insurgeaient les baigneurs, appels à la police et gestes menaçants en prime. Vous avez dit pudeur ?

    2/ La donzelle en burkini s'est précipitée avec ses parents/complices planter son parasol… et ses fesses islamocompatibles à l'eau en plein dans le couloir à jet-ski d'une plage privée! Et c'est simplement à cause de sa présence à cet endroit interdit aux simples baigneurs que le propriétaire de la plage est venu leur demander de se pousser.

    Rien à voir donc avec les réactions de vilains franchouillards racistes, xénophobes, islamophobes, burkinophobes, ce que tu veux-ophobes et présumés fascistes, montrés à coups de montage vidéo malhonnête par les pseudo-journalistes, mais vrais militants de Channel 7.

    Non. Juste la réaction de gens qui veulent qu'on leur foute la paix.

    C'est un peu le cas aussi de tous les Français — moi le premier — exaspérés qu'on vienne leur agiter un chiffon rouge communautariste et militant pour ensuite les accuser de toutes sortes de phobies.

    Et à ceux qui viendraient me montrer des images de baigneuse début du siècle s'ébattant dans les flots toutes habillées, je les renverrai aux fresques romaines de la Piazza Armerina, voir figure 1.

    Pour ceux de nos auditeurs qui n'auraient pas la chance d'avoir la couleur, je rappelle que ces fresques du IIIe siècle apr. J.-C. montrent des Romaines en train de jouer à des jeux de plage… en bikini !

    Et comme je l'ai toujours appris, in Rome do as romans do !

    Tags:
    burkini, Australie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik