Les sept nains européens privés de leur Blanche-Neige yankee?

Désaccord majeur
URL courte
Par
6315
S'abonner

Les leaders européens sont très déstabilisés par la victoire de Trump. Fini l’entre-soi des mondialistes heureux, sous la bienveillante tutelle américaine? Comme les sept nains bientôt privés de leur Blanche-Neige, ils ont accueilli Obama pour une ultime séance de conseils et de réconfort.

Eh ! oh ! mais que vont devenir les sept nains sans Blanche-Neige ? Ils sont tout déboussolés, c'est l'ogre qui va prendre sa place. Il est gros, mal coiffé, il parle mal, on le soupçonne de ne pas aimer les chameaux — qui n'habitaient pas la forêt avant — et les escargots — pour leurs mœurs différentes des autres animaux —, il trouve que les sept nains pourraient donner plus de leurs diamants pour qu'il s'occupe de leurs affaires.​

Mais Barack Blanche-Neige s'en va et Donald l'Ogre va la remplacer. Alors que faire ? 

Heureusement, Blanche-Neige est gentille, elle rassemble les nains pour leur donner quelques ultimes conseils et pour désigner le chef de la bande, qui saura les guider au travers des embûches de la forêt.

Donc, Barack Blanche-Neige convoque son monde dans l'appartement d'Angela Prof, après tout, c'est le mieux tenu de tous, tout est bien propre et bien rangé et le garde-manger est bien plein.

« Ce sera toi qui devras guider les nains. C'est toi qui as le mieux retenu la leçon et en plus tu n'as pas peur de l'ours », dit Barack Blanche-Neige à Angela Prof en lui donnant un bisou sur le front. Avec sa mine sévère et sa coupe au bol, ce sera donc Prof la chef. Fayote, va…

Bien sûr, Theresa Grincheux est un peu déçue de ne pas voir été choisie, de ne même pas avoir pu accueillir le pot d'adieu de Barack Blanche-Neige, alors qu'elles étaient si proches toutes les deux. Mais voilà, Grincheux a décidé de quitter la maison commune, alors, ça n'allait pas le faire. Quant à Mariano Atchoum et Matteo Joyeux, ils suivent le mouvement. Timide et Dormeur n'étaient même pas invités, on ne sait pas pourquoi.

L'autre qui est bien déçu, c'est François Simplet. Lui aussi, il aurait bien voulu que le pot de départ de Barack Blanche-Neige se passe chez lui. Lui aussi, il se serait bien vu en chef de la bande. D'ailleurs, n'avait-il pas reçu un joli prix de Nain de l'année ? Mais bon, c'était une blague, ce n'est pas possible autrement. De toute façon, personne ne l'écoute jamais ou c'est pour se moquer de lui, mais comme il est Simplet, il ne s'en rend pas compte.

Bon, quittons un peu le monde merveilleux des contes de fées. Vous l'aurez compris, ce sommet américano-européen, où les leaders du système viennent frileusement se réconforter auprès de Barack Obama après la victoire de Trump, ça m'agace un poil.

Ça m'agace surtout de voir tous ces représentants du système battu en brèche de toutes parts s'arc-bouter sur leurs principes dont les peuples ne veulent plus. Angleterre, États-Unis, Moldavie, Bulgarie, montée des partis dits populistes un peu partout en Europe, il y a une sorte de tendance au refus de la mondialisation libérale, destructrice des structures sociales, économiques et culturelles des pays.

Alors quand lors de ce pathétique sommet européo-américain, Barack Obama intronise Angela Merkel en affirmant, je cite, que :
« La chancelière et l'Allemagne forment un appui central pour la protection des principes démocratiques fondés sur la liberté et le marché… »

Quand la veille, le New York Times expliquait hier déjà que « L'élection de Donald Trump fait d'Angela Merkel le dernier défenseur des valeurs humanistes de l'Occident »

Je bondis un tout petit peu. Parce qu'on comprend bien en filigrane de toutes ces déclarations que les « valeurs humanistes de l'occident » se sont essentiellement le marché mondialisées, l'ultra-libéralisme et le protectorat américain sur l'Europe, voire le monde.

Toutes choses contre lesquelles s'élèvent de plus en plus les peuples, contre lesquelles s'élèvent Poutine et les autres non alignés… contre lesquelles s'élevait en son temps le général de Gaulle… 
C'est sûr que les sept nains, eux, ne s'élèvent pas contre grand-chose, mais bon, ce sont des nains…

Lire aussi:

La visite d’Emmanuel Macron en Seine-Saint-Denis provoque des attroupements en plein confinement – vidéo
Elle met des œufs au micro-ondes, ce qui l'envoie pour trois semaines à l'hôpital
Pandémie, en continu: plus de 750.000 cas recensés en Europe
Quel est le secret de ces trois départements où aucune mort du Covid-19 n’a été recensée?
Tags:
destabilisation, victoire, Donald Trump, Europe
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook