Ecoutez Radio Sputnik
    Désaccord majeur

    Décès de Simone Veil: quand la chargée de Comm’ de Macron dérape

    Désaccord majeur
    URL courte
    Stanislas Tarnowski
    770

    Sibeth NDiyae, chargée des relations presse d’Emmanuel Macron, a cru bon de confirmer la mort de Simone Veil par ce texto: «Yes, la meuf est dead». Malheureusement pour elle, son SMS a fuité dans le Canard Enchaîné et Twitter s’en est emparé. C’est assez croustillant.

    «Yes, la meuf est dead». Je vous laisse savourer un instant ce petit morceau de parler djeune, que l'on croirait tout droit sorti d'un échange de SMS entre deux caillera du 9-3.

    Sauf que «Yes, la meuf est dead», c'est Sibeth NDiyae qui l'a envoyé à des journalistes. Sibeth NDiyae, c'est la chargée de relations presse de Macron et la «meuf» en question, c'est Simone Veil.

    Tout de suite, on sent que le niveau lexical n'est pas trop adapté aux circonstances.

    Parce que la «Dead» en question est une icône républicaine qui va jouir d'une panthéonisation expresse, parce qu'aussi, quand on représente, à son niveau, la République, on ne parle plus comme à ses potes au bistrot, parce que tout simplement les morts ont droit à un minimum de respect.

    En tout cas, cette affairounette n'a pas échappé aux réseaux sociaux et la twittosphère s'est emballée sur le cas de la «meuf» en question, Ndiaye, hein, pas Veil. Ce qui nous donne par exemple:

    ​Est-ce justement le fond du problème? Virer la chargée de com» turbulente? c'est ce que pense Florence Desruol:

    ​Il faut dire que Sibeth NDiyae n'en est pas à son coup d'essai. Connue pour… disons son franc-parler, elle n'hésitait pas durant la campagne à appeler les journalistes auteurs de papiers sur Macron qui n'allaient pas dans le bon sens, pour les engueuler, tout simplement. Elle confirmait d'ailleurs le fait assez benoîtement en des termes qui en disent long sur la manière dont elle envisage le rôle de la presse: 

    «Nous appelons les médias quotidiennement quand on a des divergences d'interprétation».
    Ben voyons.

    Bon, je vous rassure, nous, elle ne nous appelait, pas, mais c'est parce qu'on était blacklistés, comme tous ceux d'ailleurs qui déplaisaient à la dame.

    Et puis, elle avait déjà sorti un assez joli

    ​C'est assez classe, vous en conviendrez.

    Pour charger encore la barque de la brave Sibeth NDiyae, qui est peut-être en train de se dire qu'elle aurait mieux fait de relire son SMS avant de l'envoyer, soulignons aussi que c'est cette même personne qui, dans l'Express, je cite, «assume parfaitement de mentir pour protéger le président».

    ​Sans commentaire.

    Alors entre ça et les présidents de séance à l'Assemblée nationale qui ne savent pas présider, les députées en Marche qui voient leur rôle comme une succession de cocktails ou qui rejettent des amendements par inadvertance, je rejoins assez le twittos alanloff quand il écrit que

    Lire aussi:

    Simone Veil, pionnière du droit à l’IVG, est décédée à l'âge de 89 ans
    «La meuf est dead»: la réaction de l’équipe Macron au décès de Simone Veil fait scandale
    Affaire Sibeth Ndiaye, parole à la défense
    Tags:
    tweet, décès, Simone Veil, Emmanuel Macron
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik