Ecoutez Radio Sputnik
    Le Désordre mondial avec Rachel Marsden

    Le dopage, la Russie, et les Jeux olympiques de Rio

    Le Désordre mondial
    URL courte
    Rachel Marsden
    440

    Le sport, fait-il partie d'une guerre hybride pour cibler et demoraliser les citoyens de certaines nations?

    Je me rappelle que lorsque j'ai assisté à la conférence de presse du président russe Vladimir Poutine en décembre dernier à Moscou, une des réponses les plus marquantes de toute la conférence fut celle qui traitait du dopage dans le sport de haut niveau.


    INVITE:
    Fabien Ohl est professeur de sociologie du sport à l'Université de Lausanne (Unil). Il a publié de nombreux articles et ouvrages sur la sociologie du sport et en particulier sur la question du dopage. Il a également travaillé, avec l'équipe de l'Institut des sciences du sport de l'Unil, à une réduction des risques de dopage au sein du cyclisme professionnel en collaboration avec le Centre mondial du cyclisme, et a réalisé un cours sur le dopage (Mooc) accessible gratuitement sur Coursera.

    Quelle est la situation actuelle à Rio en matière de dopage?

    " Comme dans tout rapport (ndlr: le rapport Mac Laren) il y a une instrumentalisation, mais il y a des faits qui semblent peu contestables: il y a d'autres indices et éléments qui viennent confirmer la situation. […] Toutes les personnes sanctionnées ont la réaction classique de dire que c'est injuste; certaines sanctions ont été prises dans certaines fédérations, mais pas dans d'autres; la politique a été prise au coup par coup par chaque fédération."

    Quid des agences dans chaque pays?

    "Si on n'a pas un test antidopage, on ne peut pas dire que les gens se sont dopés. Les athlètes sont considérés comme non-dopés. Si l'agence antidopage nationale ne fonctionne pas, c'est dur d'avoir confiance."

    A propos de Yulia Efimova?

    "Quand les athlètes se font prendre, il y a souvent des compléments alimentaires évoqués; le code mondial antidopage est clair: vous êtes responsables de ce que vous prenez; […] certains sont donc de bonne foi, d'autres de mauvaise foi. […] Il y a une controverse scientifique sur le meldonium, il n'y a pas unanimité sur ses effets."


    Va-t-on vers une instrumentalisation du dopage?

    "Les victimes vont rajouter une dimension géopolitique à la situation; mais on ne peut pas voir un complot à chaque fois qu'une personne est prise. Dans tous les pays il y a eu des personnes dopées, certains sont plus avancés dans l'antidopage, d'autres ont encore des traditions." 

    Lire aussi:

    L'ex-Président égyptien Mohamed Morsi est décédé lors d'une comparution au tribunal
    Ce successeur franco-hispano-allemand du Rafale a été dévoilé au Salon du Bourget (images)
    Attaque contre la Russie: le New York Times met en garde Trump après ses accusations de «haute trahison»
    Tags:
    dopage, Rio de Janeiro, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik