Ecoutez Radio Sputnik
    Le Désordre mondial avec Rachel Marsden

    Qui est vraiment Rodrigo Duterte, le nouveau président des Philippines ?

    Le Désordre mondial
    URL courte
    Rachel Marsden
    1111

    Avant son élection en juin 2016, Rodrigo Duterte n’était pas une figure connue sur le plan international. Mais depuis son élection, ses propos choc – ainsi que sa tentative de pivot abrupt vers la Chine et la Russie – bouleversent les rapports de force en Asie du Sud-Est. Est-il réellement sérieux ?

    Invité: Pierre Picquart est docteur en géopolitique et en géographie humaine à l'université de Paris-VIII, spécialiste de la Chine et du monde chinois, écrivain et conférencier sur des questions géopolitiques et sociétales.

    Que pensez-vous de Rodrigo Duterte?

    PP: « C'est tout à fait surprenant et très rare de voir une alliance avec les Etats-Unis qui date de 1951 qui soit remise en question un jour par une déclaration tonitruante, c'est le genre de renversement d'alliance aussi brutale, aussi longue qui ne se fait que quand il y a une guerre ou vraiment une succession de malentendus géopolitiques […] On est vraiment étonné par ce retournement de situation et son regard nouveau […] qui se porte désormais vers Moscou et vers Pékin. Alors est-ce que le président philippin aurait finalement réalisé que son avenir aujourd'hui se construisait avec de nouvelles alliances, la Russie et la Chine qui sont géographiquement un peu plus proches et surtout qui représentent deux grandes nations qui ont décidé de prendre leur avenir en main et de se développer en dehors de la géopolitique unilatérale. »

    Ne serait-ce pas un jeu de dupe?

    PP: « Cette personnalité peut faire en sorte qu'il teste effectivement d'autres alliances en se disant oui à des contrats avec la Russie et la Chine de plusieurs milliards finalement, on n'est pas les vassaux des Etats-Unis. Je crois que ça fait pleinement partie du personnage mais ça pourrait également donner un revers des alliances cependant je ne crois pas que le président soit complètement fou à savoir je pense qu'il le fera avec une certaine modération. C'est un personnage qui a un peu la trempe de Kadhafi, qui s'exprime comme le faisait Chavez. »

    Quelle est la position de la Chine?

    « Les Chinois sont partie prenante dans cette affaire doublement parce que leur intérêt est d'assurer la paix et le développement économique dans la zone Asie-Pacifique de contrer un petit peu les revendications territoriales en mer de Chine, de montrer aux Etats-Unis qu'ils s'assument pleinement et c'est aussi une façon de faire un camouflet aux Américains […] L'objectif pour la Chine est de briser cet élan et cette coalition contre elle.

    Et quelle est la part économique dans ces relations?

    « Derrière les intérêts géopolitiques et les gesticulations diplomatiques, il y a bien évidemment les intérêts premiers qui sont économiques. Souvent les questions frontalières sont des prétextes. »

    « La Chine a une vision du monde beaucoup plus multipolaire »

    « Cependant elle a quand même une autre vision du développement qui ne se base pas uniquement sur une politique de communication en disant: voilà, nous les droits de l'homme, nous la démocratie, on est les seuls. Quand on voit le développement de la Chine, c'est quand même assez extraordinaire, rien n'est parfait. Néanmoins près d'un 1,4 milliard sont sur le point d'accéder à être des citoyens qui vivent dans une aisance moyenne et modérée. Ce que la Chine a su faire pour elle-même, pourquoi pas nous aussi en Occident nous sommes capables de faire de belles choses mais essayons plutôt des partenariats que la guerre directe. On est dans un basculement de l'Histoire où il y a une stratégie occidentale qui consistait à imposer à l'extérieur par des guerres et des interventions et puis d'autres nations, il n'y a pas que la Chine, il y a l'Inde et des pays en Afrique qui veulent porter d'autres espoirs et qui ont également des brillantes civilisations. »

    Y-a-t-il un décalage culturel dans le monde des affaires entre l'Ouest et la Chine? « Il y a eu une adaptation des Chinois aux normes internationales. »

    Tags:
    Rodrigo Duterte, Philippines
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik