Quel sera l’impact du président Donald Trump sur les accords climatiques?

Le Désordre mondial
URL courte
Par
Réchauffement climatique (77)
121
S'abonner

Trump décrit le réchauffement climatique comme une « connerie » et un « canular ». Va-t-il passer des paroles aux actes en refusant de ratifier de futurs accords climatiques ? Emmanuel Dupuy, le président de l’Institut Prospective et Sécurité en Europe (IPSE) analyse la situation avec Rachel Marsden.

La Conférence sur le changement climatique (la COP22) se déroule actuellement à Marrakech, au moment même où le président élu américain, Donald Trump, a confié la mission de transition de l'agence fédérale pour la protection de l'environnement à Myron Ebell, lui-même climatosceptique.

Les États-Unis étant à l'origine de 15 % des émissions de gaz à effet de serre, Ban-Ki Moon, le secrétaire général de l'ONU, a appelé à une responsabilité partagée. Emmanuel Dupuy considère ainsi que: « si M. Trump remet en cause, il a tout à fait le droit de le faire juridiquement, ça prend quand même un certain nombre de procédures et de temps, s'il veut sortir de la Convention cadre des Nations Unies […] Pour sortir de l'accord de Paris, juridiquement ça implique un an de préavis et trois ans. »

Dossier:
Réchauffement climatique (77)

Lire aussi:

Castex: «Il faut tout faire pour retarder le confinement»
Nicolas Maduro lance un ultimatum à l’Union européenne
Natacha Polony: «Il y a eu un recul des libertés individuelles et publiques depuis un an qui est majeur» - vidéo
Blessé par balle en pleine rue, le rappeur Crim’s en pronostic vital engagé dans le Val-de-Marne
Tags:
accord, réchauffement climatique, Donald Trump, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook