Astana : fin de la guerre en Syrie ?

Le Désordre mondial
URL courte
Par
0 110
S'abonner

Lundi à Astana, les protagonistes de la guerre en Syrie ont commencé à négocier la fin du conflit. Astana plus efficace que Genève ? Entretien avec Pierre Conesa, auteur de « Dr. Saoud et Mr. Djihad, La diplomatie religieuse de l'Arabie Saoudite » et Clément Therme, chercheur à l'IISS.

Quelles sont les avancées concrètes des négociations d'Astana? Les trois pays parrains de ce sommet, la Turquie, l'Iran et la Russie ont surtout décidé de mettre en place un mécanisme tripartite de contrôle de respect de la trêve en Syrie. Un texte qu'ont toutefois refusé de signer les rebelles et le gouvernement syrien.

Pierre Conesa estime que « si l'objectif était de consolider le cessez-le-feu qui a été effectivement violé en plusieurs occasions, c'est une étape très positive parce qu'au bout de cinq ans de guerre, on peut penser quelque soient les signataires, si on arrive au moins localement à faire arrêter les massacres, c'est déjà énorme. Maintenant on est très loin d'une solution. »

Clément Therme retient « l'absence des Etats-Unis. Parce que c'est vrai que dans la région du Moyen-Orient, souvent on accuse les Etats-Unis d'intervenir mais dans le cas de la guerre en Syrie, ce qui est intéressant, c'est que beaucoup de parties dans le monde arabe ont accusé les Etats-Unis de ne pas intervenir. »

Retrouvez l'intégralité de l'émission sur notre page Facebook

Astana: fin de la guerre en Syrie?

Astana: fin de la guerre en Syrie? Le #Clash avec #RachelMarsden Avec Pierre Conesa, ancien haut fonctionnaire du ministère de la Défense, auteur de l’ouvrage « Dr. Saoud et Mr. Djihad, La diplomatie religieuse de l'Arabie Saoudite » et Clément Therme, sociologue, expert du Moyen-Orient et chercheur à l’Institut international pour les études stratégiques. Retrouvez plus d'émissions sur https://fr.sputniknews.com/radio_desordre_mondial/

Опубликовано Sputnik France 26 января 2017 г.

 

Lire aussi:

Plus de 1.500 militaires français se déploient dans les Alpes pour faire face à «l’affrontement majeur»
Un homme condamné après avoir refusé de serrer la main d’une préfète
Le président de l’UFC accuse McGregor d’avoir fait «l’une des choses les plus sales», l’Irlandais rétorque
Tags:
négociations, guerre, Astana, Genève, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook