Ecoutez Radio Sputnik
    Le Désordre mondial avec Rachel Marsden

    Le libéralisme a-t-il de l’avenir en France ?

    Le Désordre mondial
    URL courte
    Rachel Marsden
    629641122

    Emmanuel Macron et François Fillon sont dépeints tous deux comme des candidats libéraux, souhaitant réformer la France. Rachel Marsden recevait un autre candidat à la présidentielle, le président de l’UPR (l’Union Populaire Républicaine) François Asselineau qui a exposé sa vision du libéralisme.

    François Fillon et Emmanuel Macron souhaitent réformer en profondeur le code du travail et la protection sociale française. L'un libéral-libertaire et l'autre libéral-conservateur remporteraient même l'élection présidentielle au deuxième tour face à Marine Le Pen. Les Français souhaitent-ils réellement ces réformes radicales?

    François Asselineau estime d'un point de vue historique que le libéralisme est « assez mal perçu par une très grande fraction de l'opinion publique » car « c'est l'État qui a créé la France et qui a créé le peuple français […] en France, ça ne date pas d'hier que l'État est assure la justice sociale et l'égalité sociale […] Pour l'esprit des Français, qu'ils soient de droite ou de gauche, l'État doit être au centre de l'économie. »

    Le candidat à la présidentielle en 2017 considère également que « ce serait une erreur d'analyse que de croire que les gens sont désespérés parce qu'ils trouvent qu'il y a trop d'État et qu'il faudrait privatiser à outrance parce que beaucoup de réformes ont été faites. »

    Retrouvez l'intégralité de l'émission sur notre chaine YouTube

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur.

    Tags:
    libéralisation, François Fillon, Emmanuel Macron, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik

    Tous les commentaires

    • avatar
      zorglub
      Madame Marsden,
      Vos interruptions incessantes sont insupportables et extrêmement discourtoises.
      Rappelez-vous qu'il ne s'agit pas de VOTRE interview, vous êtes censée recueillir l'opinion de votre invité, pas imposer la vôtre.
      Merci d'y veiller à l'avenir.
      Pour ma part, j'ai vraiment failli arrêter plusieurs fois mais j'ai continué à écouter car ce que Monsieur Asselineau dit est intéressant et important.
      ... Et vous concluez par "vous avez raison"! ...quand même! Madame est trop bonne.
    • avatar
      zorglub
      Je vérifié les "règles de conduite" et n'ai rien trouvé qui justifie la censure de mon commentaire. Même si vous ne publiez pas je ne doute pas que vous lirez ceci, c'est pourquoi j'écris à nouveau.
      Si Madame Marsden ne supporte pas les critiques, il y a vraiment de quoi s'interroger sur son entendement... et ceci n'est pas une insulte!
      je me suis inscrite pour pouvoir contribuer à Sputnik à ma manière, manifestement je me suis trompée: il ne s'agit pas ici de débat d'idées mais de propagande, dans le sens où seule la "voix du parti" a droit de cité.
      Je suis profondément déçue de voir ici les mêmes méthodes que dans le monde libéral.
    • tom patasseen réponse àzorglub(Afficher le commentaireCacher le commentaire)
      zorglub,
      Bonjour, renseignez vous, Sputnik est un site 100% de propagande.
      RT, Sputnik sont des agence de com 100% financées par le Kremlin.
      Et on sait tous dans quel état de délabrement est la liberté d'expression en russie...
    • avatar
      zorglub
      Manifestement vous vous égarez et votre ironie est insultante.
      Mon deuxième commentaire ne visait qu'à déclencher une réaction, je l'ai eue: vous êtes tombé dans le panneau.
      Non, je ne crois pas un mot des pensées que vous m'attribuez et vos insultes ne répondent pas à ma question: pourquoi mon premier commentaire n'a-t-il pas été publié en première instance?
      Bonne journée.
    Afficher les nouveaux commentaires (0)