Ecoutez Radio Sputnik
    Le Désordre mondial avec Rachel Marsden

    À quoi ressemblerait un James Bond arctique?

    Le Désordre mondial
    URL courte
    Rachel Marsden
    0 24842112

    Anonymes et effacés, les vrais agents secrets ne ressemblent pas à James Bond. Mais comment passer inaperçu dans des endroits comme le pôle Nord, stratégiquement très important, mais très peu peuplé? Rachel Marsden reçoit Mika Mered, spécialiste de la géopolitique de l’Arctique.

    Ce n'est pas parce que les régions polaires ne sont quasiment pas peuplées qu'elles ne représentent pas des enjeux économiques et géopolitiques, et donc des enjeux d'espionnage. Quelles sont les activités de renseignement dans ces zones et comment se pratiquent-elles dans un climat aussi rigoureux? Analyse avec Mika Mered, maître de conférences associé à l'université des Sciences appliquées de Laponie (Finlande), expert-évaluateur auprès de la Commission européenne pour les questions arctiques, et spécialiste de la géostratégie des régions polaires.

    Mika Mered rappelle que l'Arctique concentre à la fois « des enjeux assez classiques: le maritime, l'énergie, le minier » et « des enjeux vraiment inhérents, très locaux, comme le tourisme, qui s'est énormément développé, ou encore tout ce qui touche au culturel avec notamment la place des peuples autochtones. »

    Concernant les activités de renseignement, Mika Mered estime qu'« en Arctique, on est plutôt dans de l'intelligence économique. Mais évidemment, s'il y a des intérêts économiques très forts, il y a forcément derrière des chancelleries, des agences de renseignement, des think tanks, etc. » Ce sont donc surtout les multinationales qui « activent leur "diplomatie privée" et leur capacité d'intelligence économique propre pour comprendre ce qui se passe dans la région et pour essayer d'anticiper les marges de manœuvre des différents acteurs, que ce soient les acteurs économiques ou étatiques. »

    Ainsi, les acteurs du renseignement en Arctique se divisent selon Mika Mered en trois grandes catégories: « des chercheurs et des gens qui viennent du monde académique, des anciens du renseignement étatique, et enfin des gens qui sont plus sur le terrain comme des journalistes ou des chefs de projet. »

    Retrouvez l'intégralité de l'émission sur notre chaîne YouTube:

     

    Tags:
    James Bond, Arctique
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik