Ecoutez Radio Sputnik
    Le Désordre mondial avec Rachel Marsden

    États-Unis-Arabie Saoudite : une nouvelle relation spéciale ?

    Le Désordre mondial
    URL courte
    Rachel Marsden
    2150

    Après la présidence Obama qui avait mis fin, semble-t-il, à la relation américano-saoudienne si spéciale, que peut-on attendre de l’administration Trump vis-à-vis de Riyad ? Rachel Marsden recevait Pepe Escobar, chroniqueur géopolitique de Sputnik et de RT.

    Au programme hier du président Donald Trump, un déjeuner avec le ministre de la Défense et le vice-prince héritier saoudien, Mohammed bin Salman. Leur entretien devait concerner des investissements dans le royaume et les efforts de paix en Syrie.

    Pepe Escobar estime que l'offensive diplomatique des Saoudiens (réception à la Maison Blanche et tournée en Asie) est une tentative « désespérée parce que les Saoudiens commencent à voir comment ils sont isolés et comment ils ont perdu toutes ces batailles géopolitiques ces quatre ou cinq dernières années. Ça a démarré avec la Syrie et ça a fini avec le Yémen. »

    Puis Pepe Escobar révèle qu'au sein des cercles du pouvoir wahhabite, « le vrai homme du Pentagone et de la CIA, c'est Mohammed Ben Nayef. Pour les services de renseignement américains, idéalement s'il y avait un coup d'état […] l'homme des Américains serait Mohammed Ben Nayef qui est courtisé par les services américains depuis des décennies. Il est ultra-discret, c'est l'exact opposé du prince bin Salman qui a rencontré Trump, le prince guerrier responsable du massacre au Yémen. »

    Enfin Pepe Escobar explique que Donald Trump, conseillé par Henry Kissinger, souhaite nuire au rapprochement eurasiatique entre la Russie, la Chine et l'Iran: « dans les années 70, c'était se rapprocher de la Chine contre l'Union Soviétique. Maintenant, c'est se rapprocher de la Russie pour ruiner l'union stratégique Chine-Russie et également l'Iran. »

    Retrouvez l'intégralité de l'émission sur notre chaine YouTube

    Lire aussi:

    Arabie Saoudite: «la CIA veut un militaire au pouvoir»
    Arabie saoudite: le fils du roi promu au rang de prince héritier
    Les USA ne seraient pas satisfaits du futur roi saoudien
    Tags:
    politique, Mohammed bin Salman, Donald Trump, États-Unis, Arabie Saoudite
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik