Comment les États-Unis espionnent le monde : «une fuite en avant incontrôlable»

Le Désordre mondial
URL courte
Par
1101
S'abonner

Les révélations d’Edward Snowden en 2013 ont montré que les États-Unis espionnaient arbitrairement les communications dans le monde, même chez leurs alliés. Entretien avec Eric Denécé, directeur du CF2R et Antoine Lefebure, auteur de L’affaire Snowden : comment les États-Unis espionnent le monde.

Les piratages de l'élection présidentielle américaine ont été attribués par l'élite politico-médiatique occidentale à des hackers russes. C'est désormais la campagne présidentielle française qui serait sous la menace d'une déstabilisation. Mais qu'en est-il vraiment? Le 8 mars, Wikileaks dévoilait ainsi 9 000 documents exposant les outils de piratage de la CIA et cette même élite ne semble pas s'émouvoir tant que ça.

Antoine Lefebure explique ainsi que « contrairement à ce qu'avait promis Obama après l'affaire Snowden, les États-Unis et la CIA mais certainement aussi la NSA gardent des failles techniques, des zero days pour eux et continuent à les utiliser. C'est très inquiétant et très nouveau. La deuxième chose, c'est que les logiciels espions de la CIA qui ont été révélés sont partagés et traités par 5 000 utilisateurs, c'est-à-dire qu'il y a dans les services de renseignements américains, 5 000 personnes, CIA ou NSA, qui travaillent pour faire des logiciels-espions etc… Ça me parait beaucoup, beaucoup et très inquiétant parce que ça leur donne des capacités sur Internet, sur la télévision et le téléphone qui sont énormes. »

Eric Dénécé est frappé par « par la manière avec laquelle les Américains sont capables d'exploiter toutes les failles de téléphones et surtout de faire pression sur les constructeurs pour bien sûr qu'ils ne modifient pas un certain nombre de caractéristiques qui leur permet d'entrer et de surveiller ces systèmes depuis l'intérieur. » Il poursuit sa réflexion en déclarant que ce système « devient fou sur un plan technique pour les gens du renseignement c'est-à-dire aujourd'hui à force de vouloir tout prendre, tout capter par tous les moyens possibles, les communications, la télévision, la téléphonie, Internet, les Américains se trouvent obligés de traiter une masse de données tellement gigantesque qu'ils n'en arrivent pas à en exploiter 10%. À partir de ce moment-là on sait aussi que ces techniques-là n'ont quasiment permis d'empêcher aucun attentat terroriste. On sait que l'essentiel de cet espionnage électronique a des finalités économiques et une utilité anti-concurrentielle notamment contre les industries européennes et françaises en particulier. »

Retrouvez l'intégralité de l'émission sur notre chaine YouTube

Lire aussi:

Mila s’estime «abandonnée par une nation fragile et lâche» - vidéo
Affaire Duhamel: l'enquête classée sans suite pour cause de «prescription»
L’achat de dette souveraine russe désormais interdit aux institutions financières américaines
«Ils profitaient des USA»: Trump se lâche contre Macron et les dirigeants européens
Tags:
CIA, Edward Snowden, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook