Ecoutez Radio Sputnik
    Le Désordre mondial avec Rachel Marsden

    Quelle influence pour les ONG dans la campagne présidentielle française ?

    Le Désordre mondial
    URL courte
    Rachel Marsden
    0 24079120

    Les ONG peuvent représenter un outil d’influence important pour un scrutin politique. Le cas de l’Open Society Foundation, dirigée par le milliardaire George Soros, interpelle particulièrement. Entretien avec Thibault Kerlirzin, co-fondateur du site SorosConnection.info.

    L'Open Society Foundation présidée par George Soros est reconnue pour avoir été impliquée dans les révolutions dites de couleur en Géorgie et en Ukraine et pour son soutien invétéré à Hillary Clinton durant la campagne présidentielle américaine en 2016.

    Thibault Kerlirzin, qui a cofondé le site SorosConnection.info, se dit bénévole et « n'a pas de sources de financement. » L'objectif étant de savoir « qui finance les ONG, qui est derrière. On se pose toujours en guerre économique, les questions: qui, quoi, où, quand, comment et pourquoi […]. Ce qu'on regarde c'est qui représente vraiment les ONG, elles disent que ce sont des émanations de la société civile, ce qui reste à définir. »

    Thibault Kerlirzin poursuit en déclarant que « dans les conseils d'administration, on voit des gens qui ne sont même pas élus, je n'ai pas voté pour eux par exemple pour représenter des intérêts sur l'écologie ou sur des lanceurs d'alerte. Ce sont des gens qui sont globalement nommés, il faut voir leur parcours. Ce ne sont pas forcément les thématiques qu'ils mettent en avant qui posent problème, c'est en fait, au nom de qui ils parlent, quelle est leur légitimité. »

    Retrouvez l'intégralité de l'émission sur notre page Soundcloud

     

    Lire aussi:

    Vers de nouvelles révolutions de couleur? Soros verse 18 mds USD à Open Society
    Fondation Soros: spéculations de plusieurs milliards et vente libre de stupéfiants
    Plus de 70.000 signatures pour déclarer que «George Soros est un terroriste»
    Tags:
    ONG, Présidentielle française 2017, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik