L’élection présidentielle française inquiète à l’étranger

Le Désordre mondial
URL courte
Par
192
S'abonner

Dans une dizaine de jours, les Français seront appelés à se prononcer sur leur futur Président de la République à l’occasion du premier tour de l’élection. Rachel Marsden revient sur le sujet avec Gérald Olivier, journaliste et rédacteur en chef du blog «France-Amérique».

Suite au Brexit et à l'arrivée au pouvoir de Donald Trump aux États-Unis, le scrutin présidentiel français attire l'attention croissante des observateurs étrangers, et même l'inquiétude. Car Marine Le Pen serait aux portes du pouvoir ce qui nuirait à l'Union européenne et à l'Otan.

Les Américains comprennent-ils les enjeux de l'élection présidentielle française? Gérald Olivier estime que « les États-Unis devront s'intéresser au reste du monde que s'ils sont concernés directement ou indirectement ou s'il se passe quelque chose de sensationnel dans ce pays. Le fait sensationnel de la campagne électorale française actuelle c'est en effet le fait que Marine Le Pen soit en tête des candidats, le fait qu'un nouveau venu, Emmanuel Macron, […] soit en deuxième position dans les sondages ».

Bernie Sanders, figure montante de l'aile gauche du Parti démocrate américain, est-il comparable à Jean-Luc Mélenchon? Gérald Olivier explique que Sanders est lui-même « très à gauche sur le spectre américain mais il est évident que lorsqu'on parle du spectre politique européen, il faut déplacer le curseur vers la gauche. Jean-Luc Mélenchon est beaucoup plus aux extrêmes que ne l'a jamais été Bernie Sanders ».

Retrouvez l'intégralité de l'émission sur notre chaine Youtube

Lire aussi:

Il vient de braquer un McDonald’s mais ne s’attendait pas à tomber sur ce genre de clients
Les photos d’un chat-garou affolent la toile - photos
Une pitbull enceinte se lance dans un combat mortel avec un cobra pour sauver ses maîtres – vidéo
Expulsée d’un sauna à cause de son maillot de bain jugé «inapproprié», elle soupçonne une autre raison – photo
Tags:
élections, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook