Ecoutez Radio Sputnik
    Le Désordre mondial avec Rachel Marsden

    Terrorisme : « Le concept de loup solitaire n’a aucune réalité »

    Le Désordre mondial
    URL courte
    Rachel Marsden
    0 81

    L’attentat de Manchester pose une nouvelle fois la question de la réponse au terrorisme. Rachel Marsden a souhaité aller plus loin que les incantations d’usage sur la nécessaire coopération entre services et gouvernements, avec Sam Levy, expert militaire de sécurité israélien.

     

    Salman Abedi se faisait exploser, le soir du 22 mai, à la Manchester Arena, faisant 22 morts, dont cinq enfants et plusieurs adolescents. Quelques jours plus tard, une enquête du New York Times nous apprenait que le père du suspect aurait travaillé pour les forces de sécurité de Mouammar Kadhafi avant de fuir la Libye pour l'Arabie saoudite en 1991. Ramadan Abedi s'est ensuite établi en Grande-Bretagne avant de rentrer en Libye en 2011 afin de combattre aux côtés des rebelles. Comment une personne au profil aussi marqué a-t-elle pu passer entre les mailles du filet? La lutte antiterroriste est un domaine très complexe et les solutions aussi.

    Ainsi, à chaque attentat, la coopération entre les divers services de sécurité européens et occidentaux est-elle régulièrement prônée. Sam Levy, expert militaire de sécurité israélien, insiste sur le fait qu'il existe déjà « beaucoup de coopération internationale entre les services de renseignement et les gouvernements, le problème c'est qu'il n'y a aucun objectif en commun […] S'il n'y a aucune doctrine de sécurité pour les installations sensibles, ce n'est pas la présence d'une coopération ni militaire ni politique ni entre les renseignements qui va résoudre la chose. »

    Ainsi, Sam Levy déplore-t-il le « manque de volonté en Europe et aux États-Unis […] de développer les systèmes de sécurité qui ne sont pas basés seulement sur de la technologie, mais qui sont basés sur le facteur humain pour pas seulement prévenir, mais au moins limiter les capacités des terroristes d'arriver sur place et faire ce qu'ils veulent. Si vous voyez tous ces attentats à Berlin, Stockholm, Fort Lauderlale, Paris, Londres, ce n'est pas des attentats où il y a eu des ressources très compliquées et complexes qui ont été utilisées. » Enfin, Sam Levy dénonce le concept de lone wolf (loup solitaire en français) qui « n'a aucune réalité », car « derrière la planification de l'attaque, il y a tout un network. »

    Retrouvez l'intégralité de l'émission sur notre page Soundcloud

    Lire aussi:

    Le terrorisme islamiste frappe l’Europe
    Le terroriste de Manchester serait lié à Al-Qaïda
    «Étrange et dangereux»: que sait-on de la vie du terroriste de Manchester
    Tags:
    terrorisme, Manchester
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik