Ecoutez Radio Sputnik
    Le Désordre mondial avec Rachel Marsden

    Trump refuse de certifier l’accord sur le nucléaire iranien. Et maintenant?

    Le Désordre mondial
    URL courte
    Rachel Marsden
    0 3175730

    Donald Trump annonçait le 13 octobre son refus de certifier l’accord sur le nucléaire iranien. Une décision qui peut provoquer une grave crise internationale. Retour sur le sujet avec le diplomate britannique Peter Jenkins, ancien ambassadeur à l'Agence internationale de l'énergie atomique et à l'ONU.

    What's next? La décision du président américain de refuser de certifier l'accord sur le nucléaire iranien laisse ainsi libre cours au Congrès de retirer la signature de Washington. Une décision très controversée et qui déplaît fortement aux Européens, également signataires de l'accord. Alors que de nouvelles sanctions n'ont pour le moment pas été promulguées par la Maison-Blanche, quel peut être l'impact de cette décision sur la stabilité internationale?

    Comment expliquer la décision du président américain? En écho au retrait américain de l'Unesco accusée d'être anti-israélienne, Peter Jenkins, ancien ambassadeur à l'Agence internationale de l'énergie atomique, estime que « Trump veut sûrement plaire au gouvernement d'Israël et de l'Arabie Saoudite » en dénonçant l'accord passé avec la précédente administration américaine.

    Existe-t-il des liens entre Pyongyang et Téhéran, concernant l'échange de technologies nucléaires comme l'a insinué Donald Trump? « C'est du bidon » pour Peter Jenkins qui cite un rapport récent des services secrets américains qui « déclare très clairement qu'il n'y a aucun indice de coopération nucléaire entre l'Iran et la Corée du Nord. »

    L'accord sur le nucléaire iranien peut-il servir de modèle à de possibles négociations avec la Corée du nord? Rien à voir selon Peter Jenkins: « non, la situation coréenne est très différente de la situation iranienne. Je pense que les Iraniens n'ont jamais pris la décision de se doter d'armes nucléaires, ils étaient conscients dès 2003 qu'ils avaient fait une grosse erreur en conduisant certaines activités non-déclarées à l'agence nucléaire de Vienne et depuis 2003, ils ont cherché à retrouver un certain respect au sein de la communauté internationale. Et ils ont réussi finalement en conduisant cet accord en 2015. »

    Retrouvez l'intégralité de l'émission en vidéo sur notre chaîne YouTube Radio Sputnik

    Lire aussi:

    Nucléaire iranien: «Nos partenaires ont plus à perdre que nous», selon Téhéran
    Trump se casse les dents sur l'Iran
    «Nous sommes à deux doigts d'une guerre nucléaire»
    Tags:
    programme nucléaire iranien, Donald Trump, Iran, Corée du Nord
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik