Les ONG contre la venue du président égyptien en France:«des idiots utiles de l’islamisme»

Le Désordre mondial
URL courte
Par
0 50
S'abonner

Alors que le président égyptien Sissi était reçu mardi 24 octobre à l’Élysée, Rachel Marsden revient sur cette rencontre riche en enjeux économiques et stratégiques avec Emmanuel Dupuy, président de l’IPSE, Jean Maher, président de l’Organisation franco-égyptienne pour les droits de l’homme et François Costantini, spécialiste du Moyen-Orient.

Fallait-il recevoir à Paris le président Sissi? Pour plusieurs ONG, dont Human Rights Watch, la réponse était clairement non, car le chef de l'État égyptien est accusé de violations des droits de l'homme. Mais Emmanuel Macron a fait fi de ces critiques en le recevant ainsi en grande pompe le 24 octobre. Le Président de la République a déclaré qu'il ne fallait pas «donner de leçons», en réaffirmant son principe de non-ingérence dans les affaires intérieures d'autres pays.

Ces ONG sont des idiots utiles de l'islamisme, selon François Costantini. Le professeur associé à l'université Saint-Joseph de Beyrouth explique qu'il y a en Égypte «une lutte contre le terrorisme. Est-ce que le fait d'abattre des terroristes […] est une atteinte aux droits de l'homme? Je ne le pense pas. Je pense que les sociétés civilisées ont le droit de se défendre, la tâche du Président Sissi est extrêmement difficile.»

Jean Maher est plutôt de cet avis. Le cofondateur et secrétaire général de la Coordination Chrétiens d'Orient en danger (CHREDO), également représentant de plusieurs associations culturelles coptes affirme que «le Président Sissi a été critiqué dès le départ, pas seulement pour les droits de l'homme. À mon avis, il n'a pas eu du tout un soutien de la part de l'Occident, ni de la France, ni de l'Europe, ni des États-Unis […] Il a fallu au moins deux ans pour que l'Occident se réveille et découvre que c'est plutôt dans leur intérêt de soutenir ce Président […] c'est l'homme de la stabilité de la région.»

Quel est donc l'état actuel des relations économiques franco-égyptiennes? Emmanuel Dupuy rappelle qu'il y a «énormément de contrats. Le montant de la coopération militaire entre la France et l'Égypte depuis 2014, c'est près de sept milliards d'euros.»
Un chiffre qui a pu aussi jouer en faveur de la non-ingérence dans les affaires intérieures de l'Égypte.

Retrouvez l'intégralité de l'émission en vidéo sur notre chaîne YouTube Radio Sputnik

 

Lire aussi:

Une nouvelle carte du déconfinement rendue publique lors du discours du Premier ministre
Selon le Pr. Raoult, «le Lancet demande des comptes aux auteurs» de l’étude publiée
Une photo de Castaner dégustant des huîtres sur une plage sans respecter les gestes barrières fait polémique
Tags:
ONG, Human Rights Watch (HRW), Abdel Fattah al-Sissi, Egypte, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook