Ecoutez Radio Sputnik
    Le Désordre mondial avec Rachel Marsden

    La relation entre la Russie et les États-Unis « est gérée par la presse américaine »

    Le Désordre mondial
    URL courte
    Rachel Marsden
    11434757

    Le samedi 11 novembre, Donald Trump et Vladimir Poutine se rencontraient pour la seconde fois. Mais où en est la relation entre les deux pays ? Rachel Marsden a adressé cette question à Sébastien Cochard, ancien diplomate français, en poste notamment aux États-Unis, qui a conseillé la présidence russe du G20 en 2013.

    Les présidents russe et américain se sont rencontrés durant le weekend du 11 novembre lors du sommet de l'Asie Pacifique à Da Nang, au Vietnam. Alors que le milliardaire américain affichait sa volonté de coopérer avec la Russie durant la campagne présidentielle, comment expliquer qu'une telle politique n'ait pu être mise en œuvre?

    Pour Sébastien Cochard, ancien diplomate à New-York et actuellement conseiller au Parlement européen, la relation entre la Russie et les États-Unis est « gérée par la presse américaine et par les évolutions de politique intérieure ». Rex Tillerson, ancien président d'EXXON MOBIL qui connaît très bien la Russie, est en charge de la politique étrangère, mais n'obtient aucun résultat: « le Département d'État américain ne remplit pas la fonction qu'il devrait remplir » et il « est sur un siège éjectable depuis quelques mois ».

    Mais comment expliquer cette position face à la Russie? Sébastien Cochard considère qu'il faut y voir notamment « des intérêts énergétiques » dans le but pour Washington de « devenir un pays exportateur » vers l'Europe. Les récentes sanctions menées contre la Russie et les entreprises européennes visaient ainsi « en réalité délibérément sous prétexte de sanctions contre la Russie, à rendre inopérante une joint-venture en particulier qui concurrençait directement ses exploitations de gaz naturel liquéfié américain ». Sébastien Cochard reste optimiste et estime toutefois qu'il reste « des voies de coopération possibles, tout n'est pas fermé, rien n'est prévisible à ce stade mais on peut encore travailler ensemble »

    Retrouvez l'intégralité de l'émission en vidéo sur notre chaîne YouTube Radio Sputnik

    Lire aussi:

    L’impact des nouvelles sanctions américaines contre la Russie
    Le traitement inégal des médias sans influence sur le score de Marine Le Pen
    La première rencontre Poutine-Trump
    Tags:
    relations, presse, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik