Ecoutez Radio Sputnik
    Le Désordre mondial avec Rachel Marsden

    Arabie Saoudite: «la CIA veut un militaire au pouvoir»

    Le Désordre mondial
    URL courte
    Rachel Marsden
    185

    Dans son dernier numéro du Désordre Mondial, Rachel Marsden se penche sur la relation entre les États-Unis et l’Arabie saoudite: la récente purge au sommet du pouvoir saoudien mettra-t-elle un coup d’arrêt au réchauffement entre Ryad et Washington? Selon Pepe Escobar, chroniqueur géopolitique, c’est en tout cas un coup dur porté aux USA.

    Combien de temps durera encore l'alliance entre l'Arabie Saoudite et les États-Unis? Née en 1945, cette relation «protection militaire contre pétrole» a semblé tanguer durant le mandat de Barack Obama, suite à l'accord sur le nucléaire iranien et le conflit en Syrie. Reprenant toutefois de la vigueur depuis l'avènement de Donald Trump à la Maison-Blanche, ce partenariat reste toutefois très flou.

    Face aux purges «anti-corruption» organisées par le prince héritier Mohammed ben Salmane Al Saoud (MBS), quelle est la position américaine? Selon Pepe Escobar, chroniqueur géopolitique: «la CIA est furieuse, ils ont perdu tous ces contacts au top, l'homme principal Ben Nayef est toujours en prison domiciliaire. Ils ont des contacts avec l'armée, la Garde nationale de l'ex-roi Abdallah et de Ben Nayef et son fils […] il y a un contrecoup qui va se monter et quand ce contrecoup va arriver, il va démarrer par la Garde nationale et ça, c'est presque sûr […] La CIA appuie ce contrecoup […] La CIA veut un militaire au pouvoir».

    Et le chroniqueur géopolitique d'insister sur cette position étrange des Américains sur Ryad, en pointant les médias grand public: «On ne lit jamais dans la presse mainstream américaine, soit le Washington Post, soit le Wall Street Journal, le New York Times, ou Cable TV, des critiques directes contre l'Arabie saoudite et les Émirats». Pepe Escobar explique ainsi cette puissance des lobbies pro-saoudiens: «la boîte qui s'occupe des RP [Relations Publiques] des Saoudiens à Washington» est détenue directement par les Émirats arabes unis.

    Retrouvez l'intégralité de l'émission en vidéo sur notre chaîne YouTube Radio Sputnik

     

    Lire aussi:

    Les USA ne seraient pas satisfaits du futur roi saoudien
    En Arabie saoudite, un nouveau prince héritier «moins dépendant des USA»
    Arabie saoudite: la guerre des rois, des princes et des émirs
    Tags:
    CIA, Arabie Saoudite
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik