Pour le parti Démocrate US, «l’ennemi continue à être la Russie»

Le Désordre mondial
URL courte
Par
476
S'abonner

Qu’en est-il de Donald Trump et de l’ingérence russe dans la présidentielle américaine? Rachel Marsden recevait pour le Désordre mondial, Olivier Piton, avocat français à Washington et auteur de Les Transgressifs au Pouvoir –Emmanuel Macron et Donald Trump.

L'affaire Trump à Jérusalem a occulté pour un temps, pour un temps seulement, les accusations des médias et de l'opposition américains sur une éventuelle collusion entre le président des États-Unis et la Russie. Pourra-t-il seulement atteindre la fin de son mandat sous une telle pression?

Pour Olivier Piton, avocat français à Washington et auteur de Les Transgressifs au Pouvoir —Emmanuel Macron et Donald Trump (Plon): «il y a une véritable volonté de la part des médias américains de trouver une collusion entre Donald Trump et la Russie». Mais pour le moment, rien de tangible n'a été démontré: «ils n'ont pas trouvé grand-chose. Si c'était si évident que ça, de mon point de vue, ça fait longtemps qu'ils auraient réussi à trouver quelque chose».

Même après le 11 septembre 2001, comment expliquer l'atmosphère de Guerre froide à Washington vis-à-vis de Moscou? Olivier Piton remarque que cette vision reflète aussi le clivage droite/gauche aux États-Unis: «les Démocrates considèrent que l'adversaire, que l'ennemi continue à être la Russie» alors que c'est plus complexe pour le Grand Old Party: «pour les Républicains —et Donald Trump est celui qui est allé le plus loin là-dedans- il y a un autre adversaire aujourd'hui: c'est l'islamisme, c'est le djihadisme».

«Washington a voté à 97% pour Hillary Clinton». Selon l'avocat qui réside à Washington, l'élection de Trump reflète en effet un fossé profond entre deux Amérique qui se détestent: «jamais les États-Unis n'ont jamais été si divisés».

Retrouvez l'intégralité de l'émission en vidéo sur notre chaîne YouTube Radio Sputnik

Lire aussi:

Deux patrouilleurs français envoyés au large de Jersey
Policier tué à Avignon: de nouveaux détails sur la victime et l’opération
Londres envoie des patrouilles près de Jersey après les menaces de Paris
Depuis janvier, Macron prend des décisions «politiques» et non «scientifiques», dénonce une infectiologue
Tags:
Donald Trump, Russie, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook