Ecoutez Radio Sputnik
    Le Désordre mondial avec Rachel Marsden

    «Ce qu’a fait Lula pour le Brésil, c’est du jamais vu en 450 ans d’Histoire»

    Le Désordre mondial
    URL courte
    Rachel Marsden
    153

    Quelques mois avant l’élection présidentielle, l’incarcération pour corruption de l’ancien chef d’État brésilien fait des vagues. Retour sur ce sujet avec Pepe Escobar, chroniqueur géopolitique d’origine brésilienne.

    Condamné le 24 janvier par la justice brésilienne pour s'être fait offrir un appartement par une entreprise de BTP, Luiz Inácio Lula da Silva est incarcéré depuis le 7 avril et devra purger une peine de douze ans de prison. Deux ans après la destitution de Dilma Roussef, Sputnik revient sur les enjeux politiques de ce nouveau coup de théâtre.

    Retrouvez l'intégralité de l'émission en vidéo sur notre chaîne YouTube Radio Sputnik

    «Pour avoir des faveurs à Brasilia, il faut payer». C'est ainsi que le système politique brésilien fonctionne, ce qui relativiserait les erreurs de l'ancien président Lula. Pepe Escobar, chroniqueur géopolitique d'origine brésilienne, considère que la corruption fait système au Brésil. Il constate qu'il n'y a pas de loi sur le financement électoral: «c'est le Far West absolu». Il ajoute ainsi qu'un grand nombre de formations politiques du pays sont trempées dans des scandales similaires: «la plupart des partis politiques profitaient de toutes ces combines liées aux grandes entreprises brésiliennes, liées à Petrobras, et tout ça lié au parlement brésilien pour acheter des votes. Si le Parti des Travailleurs était impliqué, tous les autres l'étaient aussi».

    Comment expliquer cette vindicte particulière visant l'ancien président Lula? Le chroniqueur géopolitique explique que: «l'opération anticorruption s'est concentrée sur le parti des travailleurs et surtout sur Dilma et après Lula». Puis il retrace les origines très modestes de l'homme politique: «Lula vient de très loin, il vient de presque rien, il est devenu la nouvelle élite du Parti des travailleurs. Ils ont commis beaucoup d'erreurs, c'est vrai […] Ce qu'a fait Lula pour le Brésil, c'est du jamais vu en 450 ans d'Histoire». Ce qui explique donc son immense popularité, s'élevant à plus de 80% lorsqu'il a quitté le gouvernement. Même si le leader du Parti des travailleurs a perdu de sa superbe dans ce scandale, Pepe Escobar estime qu'il est le grand favori de cette élection présidentielle en octobre 2018: «S'il est candidat, il gagne». Les militaires peuvent-ils s'y opposer? Il rappelle le rapport tendu qu'entretient la population avec ses forces armées: «les Brésiliens ont une paranoïa absolue d'avoir un nouveau coup militaire, cinquante-quatre ans après le premier, c'est un trauma national».

    Quelles sont les sources de cette crise politique, économique et sociale au Brésil depuis 2014? Pepe Escobar parle de «la forme la plus sophistiquée de guerre hybride» et de «soi-disant démocratie brésilienne». Il y voit la main des «États-Unis, via la National Security Agency, via Wall Street». Il rappelle ainsi les portables et communications de Lula et de Dilma Roussef, surveillées par l'agence de renseignements américaine. Le chroniqueur géopolitique fait référence également à la découverte de gisements immenses de pétrole au large du Brésil, qui suscitent les convoitises des pays voisins.

    Lire aussi:

    Les enjeux derrière la condamnation de l’ex-Président Lula da Silva
    Brésil: l'ex-Président Lula déclaré inéligible pour la présidentielle d'octobre
    Rival de Bolsonaro: le Brésil «proche d’une imitation aveugle de la politique de Trump»
    Tags:
    Brésil
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik