Ecoutez Radio Sputnik
    Le Désordre mondial avec Rachel Marsden

    Quand la CIA prend le virage de la guerre économique

    Le Désordre mondial
    URL courte
    Rachel Marsden
    0 44

    La guerre mondiale contre le terrorisme est-elle finie pour la CIA? Ce serait aller vite en besogne, pourtant, Gina Haspel, directrice de l’agence, a annoncé que dorénavant, la guerre économique et la lutte antidrogue passaient au premier plan. Pour analyser les conséquences de ce virage, Éric Denécé, Directeur du CF2R.

    Le terrorisme n'est plus la priorité n° 1 de la CIA! C'est Gina Haspel, la première femme directrice de la CIA de l'histoire américaine qui l'a révélé lors d'une allocution à l'Université de Louisville, dans le Kentucky. Une révélation en forme de coup de tonnerre, tant la guerre mondiale contre le terrorisme semblait ancrée au cœur de l'ADN de la CIA depuis au moins 2001.

    Dorénavant, l'agence de renseignement devra se réorienter sur la concurrence économique entre les États-Unis et le reste du monde, un sujet cher à Donald Trump. Gina Haspel a de plus déclaré que l'agence devait se focaliser sur la lutte antidrogue, ce qui pourrait surprendre ceux qui ont tenu la CIA pour responsable de la prolifération de stupéfiants.

    Un tel virage est-il envisageable pour l'agence? Quels sont les enjeux stratégiques d'une telle réorientation? Que signifie cette nouvelle direction de la CIA pour le monde de l'espionnage? Pour répondre à toutes ces questions, Rachel Marsden reçoit Éric Denécé, Directeur du Centre Français de Recherche sur le Renseignement (CF2R).

     

    Lire aussi:

    La torture l’emporte 10 à 5, Gina Haspel nommée directrice de la CIA
    «Bloody Gina»: une adepte de la torture à la tête de la CIA, selon un ex-agent
    La nouvelle directrice de la CIA trempe dans le «programme de tortures» US, selon Snowden
    Tags:
    guerre économique, CIA, Gina Haspel
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik