Ecoutez Radio Sputnik
    Le Désordre mondial avec Rachel Marsden

    Les USA veulent tirer l’Europe des griffes énergétiques russes

    Le Désordre mondial
    URL courte
    Rachel Marsden
    1214

    Afin de réduire la dépendance du vieux continent aux hydrocarbures russes, deux sénateurs américains ont déposé un projet de loi visant à promouvoir l’utilisation des énergies américaines en Europe. Philippe Sebille-Lopez, docteur en géopolitique, spécialiste des enjeux énergétiques, nous aide à en comprendre les enjeux.

    Deux sénateurs américains ont récemment présenté un projet de loi pour sauver l'Europe de la Russie. De quelle façon précisément? Les sénateurs Chris Murphy (Démocrate) et Ron Johnson (Républicain), ont présenté la «Loi européenne sur la sécurité et la diversification énergétiques.» Un projet de loi qui coûterait jusqu'à un milliard de dollars entre 2019 et 2023 aux contribuables américains pour financer des investissements américains dans des pays européens qui achètent actuellement des hydrocarbures russes.

    Tout cela serait donc pour le bien de ces pays européens, car, selon le sénateur du Connecticut Démocrate Murphy: «Vladimir Poutine s'en tire beaucoup parce qu'une grande partie de l'Europe dépend de la Russie pour l'énergie. En aidant nos alliés à sécuriser de nouvelles sources d'énergie et en contribuant à des projets stratégiques, nous pouvons aider à mettre un terme à l'emprise de Poutine sur l'Europe et à créer des emplois aux États-Unis. » Il semble donc que des efforts sont déployés pour rendre ces pays plus dépendants des États-Unis.

    Quels pays européens sont ciblés? Ce plan fait-il partie d'une stratégie plus large? Pour répondre à ces questions, Le Désordre mondial reçoit Philippe Sebille-Lopez, docteur en géopolitique, fondateur et directeur du cabinet Géopolia, également spécialiste des enjeux énergétiques.

    Lire aussi:

    «En aucune circonstance, le GNL US ne pourra faire concurrence au gaz russe en Europe»
    Nord Stream 2: les pays de l’UE auront-ils le courage de dire «niet» aux USA?
    Le pétrole est-il toujours la cause des conflits actuels?
    Tags:
    secteur énergétique, Russie, États-Unis, Europe
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik