Trump assume son cynisme dans l’affaire Khashoggi

Le Désordre mondial
URL courte
Par
Disparition du journaliste saoudien Jamal Khashoggi (146)
426
S'abonner

Aussi atroce soit-elle, la mort du journaliste et activiste Khashoggi ne vaut pas 450 milliards de dollars. C’est en substance ce qu’a affirmé Donald Trump à Riyad. Quel message le cynisme assumé du Président américain envoie-t-il au monde? Eurodéputée et chercheuse à l’IPSE, Patricia Lalonde répond à cette interrogation pour le Désordre mondial.

Donald Trump n'est pas prêt à sacrifier son alliance stratégique avec l'Arabie saoudite… et 450 milliards de dollars de contrats sur l'autel de l'affaire Khashoggi. C'est tout le sens de la «Déclaration du président Donald J. Trump lors de son séjour en Arabie saoudite». Elle remet en cause les conclusions de la CIA, qui affirme que le prince héritier Mohammed Ben Salman a dû avoir connaissance de l'assassinat de ce journaliste dans le consulat saoudien d'Istanbul. Elle critique aussi le rôle de l'Iran dans la guerre au Yémen, passant sous silence celui de Riyad.

Mais surtout, Trump indique cyniquement que «sur les 450 milliards de dollars américains, 110 milliards seront dépensés pour l'achat de matériel militaire auprès de Boeing, Lockheed Martin, Raytheon et de nombreux autres grands entrepreneurs américains de la défense. Si nous annulons bêtement ces contrats, la Russie et la Chine en seraient les bénéficiaires énormes- et seraient très heureux de récupérer tous ces contrats». 

Quel message Trump envoie-t-il? Quel précédent fixe-t-il? Et quelle sera la réaction de l'Europe? Patricia Lalonde, députée européenne (MODEM-UDI), secrétaire générale de l'ONG MEWA et chercheuse à l'Institut Prospective et Sécurité en Europe (IPSE) fait le point sur ces questions.

 

Dossier:
Disparition du journaliste saoudien Jamal Khashoggi (146)

Lire aussi:

Augmentation de plus en plus forte du nombre journalier de cas de Covid-19 en France
Deux frégates de guerre grecque et turque se seraient heurtées en Méditerranée orientale
La Palestine qualifie de «trahison» l'accord israélo-émirati et rappelle son ambassadeur à Abou Dhabi
Les USA renforcent encore leurs sanctions contre la France
Tags:
CIA, Mohammed ben Salmane Al-Saoud, Jamal Khashoggi, Donald Trump, États-Unis, Arabie Saoudite
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook