Ecoutez Radio Sputnik
    Le Désordre mondial avec Rachel Marsden

    Opération antiterroriste au Mali: pourquoi le Canada se retire et la France reste

    Le Désordre mondial
    URL courte
    Rachel Marsden
    554

    Alors que la France et le Canada se félicitent de l’action de leurs troupes de maintien de la paix au Mali, l’un reste et l’autre compte partir de ce pays où la violence croît sans cesse. Jocelyn Coulon, ancien conseiller sur les affaires internationales du gouvernement canadien, décrypte pour Sputnik les tenants et aboutissants de cette crise.

    La France et le Canada sont actuellement engagés au Mali. Cependant, leurs engagements racontent deux histoires différentes.

    Courant janvier, Emmanuel Macron a remercié les forces françaises pour leurs efforts au Mali, citant les récentes élections comme un signe de stabilité. Mais récemment, 10 soldats de maintien de la paix des Nations unies ont été tués et au moins 25 autres blessés par Al-Qaïda dans le nord du pays, où les forces françaises sont stationnées depuis 2013.

    Le Premier ministre canadien Justin Trudeau a, lui aussi, rendu visite à Noël aux troupes de maintien de la paix canadiennes qui effectuent des évacuations médicales et mènent des opérations humanitaires au Mali. Malgré les applaudissements de leurs services, il a néanmoins décidé de ne pas renouveler la participation du Canada à la fin de son mandat. Au Canada, il y a un débat public en cours sur la question de savoir si les activités du Canada au Mali sont utiles, alors que la violence semble s'intensifier dans le pays.

    Quelle est donc la «vérité du terrain» au Mali? Quelle est la solution face à l'intensification de la violence? Quel est l'intérêt d'une mission de maintien de la paix quand il ne semble pas encore y avoir beaucoup de paix à «maintenir»? Jocelyn Coulon nous aide à y voir plus clair sur cette situation complexe. Il est ancien membre du groupe des conseillers sur les affaires internationales du Premier ministre canadien Justin Trudeau et ancien conseiller politique du ministre des Affaires étrangères canadien. Il est également l'auteur du livre: «Un selfie avec Justin Trudeau: regard critique sur la diplomatie du Premier ministre» (Québec Amérique, 2018).

    Lire aussi:

    De nouveaux détails sur les causes possibles de l’incendie de Notre-Dame
    Moscou s’exprime sur les premiers résultats de la présidentielle en Ukraine
    Pour Thierry Mariani, voici pourquoi la crise des Gilets jaunes a commencé
    Tags:
    paix, terrorisme, Al-Qaïda, Justin Trudeau, Mali, Canada, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik