L'Algérie au bord de la révolution?

Le Désordre mondial
URL courte
Par
648
S'abonner

La valse-hésitation de Bouteflika, qui finalement entend conserver le pouvoir sine die, a jeté les Algériens dans la rue dans un mouvement massif et pour l'instant pacifique. Pourrait-il dégénérer? Quelles perspectives pour l'Algérie? Pascal Airault, Emmanuel Dupuy et Abdennour Toumi en débattent pour le Désordre mondial.

Abdelaziz Bouteflika va-t-il mettre le feu aux poudres en Algérie? Après sa candidature à un cinquième mandat pour les présidentielles, qui a jeté les Algériens dans la rue, il a fait machine arrière… tout en remettant sine die les élections prévues le 18 avril. Nouvelle flambée de colère.

Si on semble revenu à une forme de statu quo avec Bouteflika qui s'accroche au pouvoir, des divisions commencent à apparaître au sein de son propre parti. Et il est peu probable que les Algériens se contentent des promesses de réformes politiques et constitutionnelles à un horizon flou: les manifestants semblent déterminés à continuer jusqu'à ce qu'il quitte le pouvoir et qu'une élection soit organisée pour le remplacer.

Face à un dirigeant qui donne l'impression de s'accrocher coûte que coûte au pouvoir, l'Algérie est-elle maintenant au bord de la révolution?

Pour faire le point sur cette question brûlante, Rachel Marsden reçoit Pascal Airault, journaliste à l'Opinion, Emmanuel Dupuy, président de l'IPSE (Institut Prospective et Sécurité en Europe), spécialiste des questions de sécurité européenne et des relations internationales et Abdennour Toumi, journaliste au quotidien The Arab Daily News.

Lire aussi:

L'évacuation policière de la terrasse d’un bar parisien fait polémique – vidéo
Netflix enregistre 800% de désabonnements en plus depuis septembre à cause des «Mignonnes»
Un cri d’alarme des élus de la Loire adressé à l’armée
Appels au boycott de produits français dans des pays musulmans
Tags:
révolution, crise, Abdennour Toumi, Pascal Airault, Emmanuel Dupuy, Abdelaziz Bouteflika, Algérie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook