Incendie de Notre-Dame de Paris: les yeux du monde entier sont braqués sur la France

Le Désordre mondial
URL courte
Par
Incendie à Notre-Dame de Paris (156)
121
S'abonner

Si l'incendie de Notre-Dame de Paris a touché la France au cœur de son identité et de son histoire, il a aussi ému le monde entier. Philippe-Joseph Salazar, professeur à la faculté de droit du Cap en Afrique du Sud, revient sur la perception de ce drame à l'international.

L'âme de la France s'est embrasée lundi, sous les yeux du monde entier, alors que la cathédrale Notre-Dame de Paris était ravagée par un incendie, quelques jours avant le Vendredi saint et le dimanche de Pâques. Notre-Dame est beaucoup plus qu'une cathédrale, c'est l'épicentre de l'histoire et des racines de la France.

Notre-Dame est l'endroit où Napoléon Bonaparte a été couronné empereur, à une époque où la France était une puissance mondiale. Juste en face de la cathédrale se trouve le «Point Zéro» d'où émanent toutes les routes nationales partant de Paris.

Notre-Dame représente aujourd'hui les racines culturelles et historiques d'un peuple, dans un monde de plus en plus globalisé où il est censé de se fondre dans une identité supranationale européenne, tout en acceptant un tsunami migratoire et l'hétérogénéité culturelle qui l'accompagne.

La cathédrale est un pilier patrimonial d'un pays qui a vu passer d'autres joyaux de sa couronne, symboles du savoir-faire français, entre les mains ses concurrents étrangers. Mais comment ce drame est-il vu depuis l'étranger? Philippe-Joseph Salazar revient sur un incendie qui a ému le monde entier. Il est l'auteur de «Grand Oral: Petit traité de prise de parole en public» (aux éditions Genèse) et professeur à la faculté de droit du Cap en Afrique du Sud.

Dossier:
Incendie à Notre-Dame de Paris (156)

Lire aussi:

Ayant fait le tour des réseaux sociaux, ces jaunes d’œufs étonnants attirent l'attention de chercheurs- vidéo
Elle refuse de porter un masque, son interpellation dégénère - vidéo
«On peut le dire haut et fort, Didier Raoult se trompe!»: l’hydroxychloroquine à nouveau désapprouvée dans une étude
Manuel Valls appelle à «renverser la table» en France après la crise du coronavirus
Tags:
cathédrale Notre-Dame de Paris, Pâques, Philippe-Joseph Salazar, Napoléon Bonaparte, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook