Comment le général de Gaulle aurait-il géré les défis du monde actuel?

Le Désordre mondial
URL courte
Par
550
S'abonner

Il a quitté le pouvoir après le désaveu des Français, sa politique a souvent contribué à faire baisser les tensions entre l’Est et l’Ouest: Charles de Gaulle a marqué son époque. Comment gérerait-il les défis de la nôtre? Pierre Lorrain, journaliste et écrivain, et Jean-Yves Le Naour, docteur en histoire, se livrent à cet exercice.

C’était le 27 avril 1969, il y a 50 ans, que Charles de Gaulle quittait la présidence de la République, après son échec au référendum sur la régionalisation. Il avait promis qu’en cas de désaveu des Français, il quitterait son poste et il a tenu parole.

Une attitude qui ne s’est guère rencontrée par la suite et qui conduit à faire un peu de politique-fiction: comment le général aurait-il géré la crise actuelle des Gilets jaunes, par exemple? Aurait-il appelé à un référendum? Peut-on tirer de la manière de gérer certaines crises du passé des leçons de leadership pour les défis d’aujourd’hui?

Au-delà de la France, divers conflits éclatent à travers le monde. Sommes-nous au bord d’une Troisième Guerre mondiale? Avec la multiplication des crises, qui impliquent toujours les mêmes acteurs, on peut se poser la question. Il fut un temps où de Gaulle et la France jouaient un rôle crucial dans l’atténuation des conflits mondiaux. Comment l’homme du 18 juin, de la reconnaissance de la Chine, du discours de Phnom Penh aurait-il géré les conflits actuels? Que pourrait apprendre le monde actuel du général de Gaulle, 50 ans plus tard?

Pierre Lorrain, journaliste et écrivain, spécialiste de l’URSS et de la Russie, et Jean-Yves Le Naour, docteur en histoire, spécialiste de l’histoire du XXe siècle, apporte cet éclairage du passé sur le présent.

Lire aussi:

«C'est de la…»: le chef sortant du Pentagone se lâche en parlant du chasseur F-35
François Bayrou amené à se justifier sur une photo de lui sans masque dans un aéroport apparue sur les réseaux
Le narratif sur la fin de mandat de Trump sert-il à «donner une leçon à tous les possibles populistes»?
Zinédine Zidane testé positif au Covid-19
Tags:
crise, guerre mondiale, Pierre Lorrain, Jean-Yves Le Naour, Charles de Gaulle, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook