La diplomatie russe peut-elle prévenir une nouvelle guerre?

Le Désordre mondial
URL courte
Par
4181
S'abonner

Alors que les États-Unis attisent les tensions dans le monde, la Russie est de plus en plus appelée à jouer un rôle de médiateur. A-t-elle les moyens d’empêcher l’éclatement de nouveaux conflits? L’ancien ambassadeur et auteur du livre «Vivre avec Poutine» Claude Blanchemaison revient sur les forces et faiblesses de la diplomatie russe.

Alors que les tensions montent à travers le monde et que la faction néoconservatrice de l'administration Trump semble encline à provoquer plus de conflits, la diplomatie russe joue souvent le rôle de contrepoids.

En sommes-nous au point où le monde dépend presque exclusivement du savoir-faire diplomatique de la Russie afin d'empêcher le déclenchement de la prochaine Grande guerre? Son approche pragmatique consistant à tisser des liens avec toutes les puissances fait que la Russie bénéficie d’un positionnement unique de médiateur entre divers acteurs: les États-Unis et l’Iran, les États-Unis et le Venezuela, les États-Unis et l’Allemagne, les États-Unis et la Chine, les États-Unis et la Syrie... de là à y voir une tendance…

Le secrétaire d'État américain Mike Pompeo s'est récemment rendu à Sotchi pour rencontrer le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, ainsi que Vladimir Poutine. Ils devaient évoquer le Venezuela et l'Iran, où les États-Unis se montrent particulièrement belliqueux.

La Russie détient-elle la clé de la résolution de ces conflits? Du Conseil de l'Arctique au Conseil de l'Europe, la Russie multiplie les initiatives importantes sur le front diplomatique. Quelle est leur importance pour le maintien de la paix et de la stabilité dans le monde, dans d’une période qui semble être de plus en plus critique? Claude Blanchemaison, ancien ambassadeur, notamment à Moscou, et auteur du livre «Vivre avec Poutine» (Éd. Temporis), fait la part des choses au micro de Rachel Marsden.

Lire aussi:

«Comportement de racailles»: deux maîtres-nageurs agressés et jetés dans une piscine de Melun
Trump explique ce qu’il considère comme «le plus gros problème dans le monde», la Russie impliquée
Un garde-pêche roué de coups et blessé à l’œil par des jeunes qui fumaient une chicha
Historique: le PSG se qualifie pour les demi-finales de la Ligue des champions pour la 1ère fois depuis 1995 - vidéos
Tags:
Iran, Sergueï Lavrov, Vladimir Poutine, Europe, Mike Pompeo, Allemagne, Syrie, Chine, conflit, tensions, Russie, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook