Affaire Ibiza: qui est derrière le coup monté contre l’extrême droite en Autriche?

Le Désordre mondial
URL courte
Par
152
S'abonner

Par qui Heinz-Christian Strache, vice-chancelier autrichien et chef du Parti de la liberté, a-t-il été piégé? La vidéo de ses échanges avec une fausse nièce d’oligarque russe à Ibiza a fait chuter la coalition au pouvoir à Vienne. Maître de conférences à l’Université Paris-Sorbonne, spécialiste de l’Autriche, Jérôme Segal se penche sur ce dossier.

Par qui Heinz-Christian Strache, vice-chancelier autrichien et chef du Parti de la liberté, a-t-il été piégé? La vidéo de ses échanges avec une fausse nièce d’oligarque russe à Ibiza a fait chuter la coalition au pouvoir à Vienne. Maître de conférences à l’Université Paris-Sorbonne, spécialiste de l’Autriche, Jérôme Segal se penche sur ce dossier.

Celui-ci a éclaté lorsque deux journaux allemands ont publié une vidéo enregistrée à Ibiza avant les élections de décembre, dans laquelle le vice-chancelier et chef du Parti de la liberté, Heinz-Christian Strache, promettait des contrats gouvernementaux à une femme qu’il croyait être la riche nièce d’un oligarque russe. Des faveurs accordées en échange de l’achat par cette femme d’un journal, qui serait utilisé pour aider le «Parti de la liberté» aux élections.

Mais apparemment, les soi-disant «riches Russes» n’étaient pas ce qu’ils semblaient être. Selon le journal allemand Bild, un avocat viennois vient de monter au créneau, qualifiant cet événement de «projet mené par la société civile, dans lequel des méthodes d’investigation et de journalisme ont été adoptées». Ce même avocat est décrit par l’un des membres du parti qui figure dans la vidéo comme l’individu qui a réuni tous les protagonistes de la vidéo pour le rendez-vous filmé. Histoire étrange, pour le moins

Alors, qui est derrière tout cela, et que faut-il en faire? Maître de conférences et chercheur à l’Université Paris-Sorbonne, spécialiste de l’Autriche, Jérôme Segal apporte des éléments de réponse au micro de Rachel Marsden.

Lire aussi:

Appels au boycott de produits français dans des pays musulmans
Netflix enregistre 800% de désabonnements en plus depuis septembre à cause des «Mignonnes»
Un élève-gendarme interrompt une attaque au couteau et interpelle l’agresseur
Il traite ses copains de «fils de porcs» dans le 93, sa mère refuse de s'excuser auprès de l'enseignant et l'insulte
Tags:
Parti de la liberté d'Autriche (Freiheitliche Partei Österreichs, FPÖ), Heinz-Christian Strache, Ibiza, parti d'extrême droite, Autriche
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook