Les faucons américains vont-ils déclencher une guerre dans le cyberespace?

Le Désordre mondial
URL courte
Par
414
S'abonner

De toutes parts, les cyberattaques se multiplient et les vrais responsables ne sont pas toujours où on les attend. Le Cyberespace devient un enjeu de souveraineté nationale. Comment la France tente-t-elle de se préserver? Yannick Harrel, l’auteur de nombreux ouvrages, articles et conférences sur le cyberespace, se penche sur le dossier.

John Bolton, conseiller américain à la sécurité nationale, ne cesse de désigner l’Iran comme responsable des attaques contre des pétroliers dans les eaux des Émirats arabes unis. Il a déclaré: «Personne ne doute de qui est responsable de cela, et il est important que les dirigeants iraniens sachent que nous savons.»

En fait, en l’absence de preuve fiable, la plupart des gens ne savent pas vraiment qui est responsable de ces attaques. Bolton crie tellement souvent au loup que même certains des pays qu’il considère comme ses meilleurs amis, dont la France, sont sceptiques quand il attribue la responsabilité d’une attaque à tel ou tel.

Lorsque Claire Landais, secrétaire générale française de la Défense et de la Sécurité nationale, a témoigné le mois dernier devant une commission du Sénat sur la souveraineté numérique, elle a souligné la tendance des responsables américains à nommer des responsables de cyberattaques en absence d’attribution fiable. Landais a également contesté la politique de l’ère Trump consistant à fermer les yeux sur les activités de cyber-mercenaires soutenus par les États-Unis. La France semble vouloir rester souverain en cyberespace. Va-t-elle pouvoir servir de contrepoids aux manipulations dans ce domaine?

Yannick Harrel décortique pour le Désordre mondial les enjeux de pouvoir liés au cyberespace. Il est chargé de cours en cyberstratégie et lauréat du Grand Prix amiral Marcel Duval, décerné par la Revue de Défense nationale. Yannick Harrel est l’auteur de nombreux ouvrages, articles et conférences sur le cyberespace et de stratégie de la donnée, et a exercé professionnellement au sein de sociétés et cabinets français et étrangers.

Lire aussi:

Trump explique ce qu’il considère comme «le plus gros problème dans le monde», la Russie impliquée
«Comportement de racailles»: deux maîtres-nageurs agressés et jetés dans une piscine de Melun
Macron a appelé Poutine pour discuter du vaccin russe contre le Covid-19 et de la Biélorussie
Un octogénaire décède après avoir été bousculé et insulté à la caisse car jugé «trop lent» dans le 92
Tags:
Iran, Yannick Harrel, Donald Trump, États-Unis, John Bolton, sécurité, France, cyberattaque
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook