Trump va-t-il braver les faucons américains en négociant avec l’Iran?

Le Désordre mondial
URL courte
Par
6123
S'abonner

Discuter avec l’Iran, Trump semble séduit par l’idée depuis que Macron a entrouvert des portes au G7. Il entre ainsi en opposition avec les néoconservateurs. Ira-t-il au bout de cette démarche? Thierry Coville, spécialiste de l’Iran à l’IRIS, fait le point sur les rapports de force entre faucons et ceux qui voient l’Iran comme un marché à prendre.

Alors que la tension entre Washington et Téhéran est à son comble, Emmanuel Macron a tenté de faciliter un rapprochement entre les deux capitales à l’occasion du dernier sommet du G7. Le ministre des Affaires étrangères iranien a effectué une visite «surprise» à Biarritz, durant laquelle il a rencontré son homologue français, Jean-Yves Le Drian, et Emmanuel Macron.

L’incident a semé la panique chez les néoconservateurs américains. L’ancienne ambassadrice américaine a l’Onu, Nikki Haley, a rapidement dérapé, proclamant sur Twitter que l’accueil du ministre iranien pendant le sommet était totalement irrespectueux envers Trump et les autres dirigeants du G7. Haley a qualifié les actions de Macron de «manipulatrices» et de «non sincères».

Mais Trump, lui, avait une autre idée en tête. Lors de sa conférence de presse de clôture du sommet, il a parlé de l’Iran en termes économiques et commerciaux et a exprimé un certain intérêt à rencontrer les dirigeants iraniens. «Je pense que l’Iran est un pays avec un potentiel énorme», a souligné Trump.

«Nous ne cherchons pas un changement de leadership, nous ne cherchons pas ce genre de changement. Ce pays a traversé cela à plusieurs reprises auparavant. Cela ne fonctionne pas»: Trump a tenu ces propos devant son conseiller à la sécurité nationale, John Bolton, qui a passé des années à plaider en faveur d’un changement de régime en Iran, parfois même lors de rassemblements de l’opposition iranienne à Paris.

Est-ce que Trump réussira à amorcer une détente avec l’Iran malgré toutes les forces qui s’y opposent? Et comment Macron a-t-il réussi ce coup diplomatique? Pour y voir plus clair, le Désordre mondial reçoit Thierry Coville, chercheur à l’Institut de Relations Internationales et Stratégiques (IRIS), spécialiste de l’Iran.

Lire aussi:

«Il y a un risque de guerre civile» en France, prévient l'ancien chef d'État-Major des armées Pierre de Villiers
Ces pays considérés par Vladimir Poutine comme les futures superpuissances mondiales
Une enseignante estime que Samuel Paty a «provoqué» l’acte terroriste
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook