Daech est-il en train de redémarrer en Syrie?

Le Désordre mondial
URL courte
Par
21127
S'abonner

Un rapport américain affirme que Daech*, que l’on présentait comme vaincu fin 2018, reprendrait du poil de la bête. Réalité ou prétexte à l’interventionnisme américain? Alain Rodier, ancien officier supérieur dans le renseignement et auteur du livre «Face à face Téhéran– Riyad. Vers la guerre?» fait le point.

Daech* aurait été vaincu en Syrie. Donald Trump et Vladimir Poutine étaient tombés d’accord sur ce point fin 2018.

C’est Trump qui a soulevé le sujet le 19 décembre 2018 en tweetant:

«Nous avons battu Daech en Syrie, ma seule raison d’être là-bas.»

Le jour même, il annonçait le retrait de 2.000 soldats américains de Syrie. Quelques heures plus tard, à Moscou, lors de sa conférence de presse annuelle, Rachel Marsden a demandé à Vladimir Poutine s’il était d’accord avec Trump sur ce point.

Poutine a répondu: «En ce qui concerne la défaite de Daech, je suis globalement d’accord avec le Président des États-Unis. J’ai déjà dit que nous avions réalisé des progrès significatifs dans la lutte contre le terrorisme sur ce territoire et que nous avions mené des attaques importantes contre Daech en Syrie».

Mais Poutine a aussitôt ajouté une mise en garde importante, expliquant à Rachel Marsden que les terroristes «risquaient de migrer vers les régions voisines et l’Afghanistan, vers d’autres pays, et vers leur pays d’origine».

Où en sommes-nous 8 mois plus tard? Cet été, l’ancien secrétaire à la Défense, James Mattis, défenseur du rôle de gendarme du monde de l’armée américaine, a démissionné pour être remplacé par l’ancien vice-président du lobbying de Raytheon, un important sous-traitant de la Défense. Et un nouveau rapport qui vient de sortir, rédigé conjointement par le Pentagone, le Département d’État et l’USAID. Il affirme que Daech serait de retour, en Syrie et ailleurs et en fait porter la responsabilité au retrait des troupes américaines par Trump.

Où se situe la vérité? Daech est-il en train de redémarrer en Syrie? Ou n’est-ce qu’un prétexte pour y rester? Rachel Marsden fait le point sur ce sujet avec Alain Rodier. Ancien officier supérieur au sein des services de renseignement français et directeur adjoint du Centre français de recherche sur le renseignement, il est aussi auteur du livre «Face à face Téhéran– Riyad. Vers la guerre?» (Ed. Histoires et Collections).

*Organisation terroriste interdite en Russie

Lire aussi:

Coups de feu lors d’une course-poursuite à Paris: trois personnes arrêtées
Un destroyer américain viole la frontière russe près de Vladivostok
Bill Gates prédit l'apparition d'une nouvelle pandémie
Une frégate allemande arraisonne un navire turc faisant route vers la Libye - vidéo
Tags:
Riyad, Téhéran, Daech
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook