Et le prix Nobel de la paix est décerné à...

Le Désordre mondial
URL courte
Par
647
S'abonner

Alors que le prix Nobel de la paix doit être prochainement décerné, le Désordre mondial revient sur les conditions d’attribution de cette récompense et les prix les plus litigieux avec Emmanuel Dupuy, président de l’IPSE et Jean-Yves Leber, administrateur de Green Cross France et Territoires et d’Écologie Sans Frontières.

Cette semaine, nous connaîtrons le lauréat du prix Nobel de la paix. Au moment de notre émission, nous ne savons pas encore qui sera le grand gagnant. Le moment est donc idéal pour déterminer qui devrait réellement gagner.

C’est également le bon moment pour discuter de la manière dont l’éventuel gagnant est sélectionné. Il y a certainement eu des gagnants controversés par le passé. L’ancien lauréat, Henry Kissinger, par exemple, ancien Secrétaire d’État américain, est peut-être plus souvent évoqué dans le contexte des guerres que de la paix, notamment pour son rôle dans le bombardement secret du Cambodge par les États-Unis à l’époque même où il a reçu le célèbre prix.

L’ancien Président américain Barack Obama a remporté le prix à peine neuf mois après son entrée en fonctions. Son administration a ensuite supervisé de vastes campagnes de bombardement et d’assassinat par drones en Afrique et au Moyen-Orient. Peut-être il aurait dû gagner à la fin de sa présidence pour son rôle dans la conclusion de l’accord nucléaire avec l’Iran, qui a depuis été annulé unilatéralement par Trump, lequel estime qu’il mérite lui-même le prix.

L’ancien vice-président américain Al Gore a été récompensé pour son activisme contre le changement climatique en 2007, que certains considéraient comme pur alarmisme. Gore avait par exemple averti, en 2009, que la glace polaire pourrait bien avoir complètement fondue en 2014 ou 2016, ce qui ne s’est pas vérifié. D’ailleurs, qu’est-ce que l’activisme de Gore en matière de changement climatique état vraiment en lien avec la paix mondiale?

Qui mérite donc de remporter le prix Nobel 2019 pour avoir encouragé réellement œuvré pour la paix? Et pourquoi le comité Nobel se trompe-t-il souvent dans son choix? Rachel Marsden en discute avec Emmanuel Dupuy, président de l’IPSE (Institut Prospective et Sécurité en Europe) et Jean-Yves Leber, administrateur de Green Cross France et Territoires et d’Écologie Sans Frontière.

Lire aussi:

La Turquie promet une riposte après la caricature d'Erdogan dans Charlie Hebdo
Ankara réagit vivement à une caricature d'Erdogan dans Charlie Hebdo
«Un voyage en Absurdie»: Marine Le Pen exprime sa colère après une réunion des ministres sur la gestion sanitaire
Didier Raoult: «C’est quelque chose que je ne prédisais pas»
Tags:
Barack Obama, Henry Kissinger, prix Nobel
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook