Ecoutez Radio Sputnik
    Le Désordre mondial avec Rachel Marsden

    Y a-t-il des «mains malfaisantes» derrière les manifestations violentes en Irak?

    Le Désordre mondial
    URL courte
    Par
    281
    S'abonner

    Alors que les manifestations violentes se poursuivent en Irak, un État plus déstabilisé que jamais, Bagdad accuse les protestataires d’être manipulés. Est-ce plausible et si oui, par qui et pourquoi? Adel Bakawan, directeur du Centre de Sociologie de l’Irak à l’Université de Soran en Irak et chercheur associé à l’IFRI, analyse la situation.

    Depuis le mois dernier, des manifestations violentes secouent l’Irak, un pays soumis à l’invasion et à un changement de régime mené par les États-Unis en 2003. Il est maintenant pris dans une sorte de bras de fer entre deux de ses alliés aux intérêts opposés: les États-Unis et l’Iran.

    La dernière série de manifestations en Irak a fait environ 100 morts et des milliers de blessés. Qui en porte la responsabilité? Si l’Irak était censé devenir une démocratie «à l’occidentale» après le coup d’État contre Saddam Hussein. Mais à présent, les manifestants, dont la plupart sont des jeunes qui n’ont jamais connu Saddam Hussein, descendent dans les rues pour demander que les politiciens qui ont participé à la gestion de l’Irak depuis le coup d’État de 2003 ne soient plus autorisés à se porter candidats. Ils les accusent d’une corruption qu’ils estiment responsable de leurs problèmes sociaux et économiques.

    Mais y a-t-il des mains invisibles à l’œuvre dans cette affaire? Un porte-parole du ministère irakien de l’Intérieur a déclaré que des «mains malfaisantes» étaient responsables d’avoir manipulé les manifestants et les membres des forces de sécurité lors des manifs. Réalité ou diversion? Qui ou quoi est vraiment responsable des désordres en Irak? Y a-t-il des forces discrètes à l’œuvre? Et dans quel but?

    Pour répondre à toutes ces questions, Rachel Marsden reçoit Adel Bakawan. Il est directeur du Centre de Sociologie de l’Irak à l’Université de Soran en Irak, chercheur associé au Programme Turquie et Moyen-Orient de l’Institut Français des Relations Internationales (IFRI), et auteur du livre «L’impossible État irakien: les Kurdes à la recherche d’un État» (Ed. l’Harmattan).

    Tags:
    États-Unis, manifestation, Irak
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik