Ex-ministre autrichienne: la guerre US contre l’Irak visait à «créer un partenaire plus loyal que l’Arabie saoudite»

Le Désordre mondial
URL courte
Par
51819
S'abonner

L’Union européenne est confrontée depuis des années au djihadisme et au terrorisme, mais conserve des liens forts avec des pays qui en sont à des degrés divers, les promoteurs. Karin Kneissl, ancienne ministre des affaires étrangères autrichienne, revient sur ces contradictions au micro de Rachel Marsden.

Comment expliquer que les pays du Golfe, qui ont soutenu le djihadisme, restent toujours de bons clients des pays de l’Union européenne, dont la France?

Pour le Désordre mondial, Karin Kneissl, ancienne ministre des Affaires étrangères de l’Autriche, revient sur le «choc» des Américains face aux terroristes saoudiens responsables des attentats du 11 septembre 2001 aux États-Unis, et la manière dont il a changé le monde:

«Cette perception de l’Arabie saoudite par Washington en 2001 a mené entre autres à la guerre contre l’Irak, parce qu’on voulait en fait détruire le régime de Saddam Hussein pour se créer un autre partenaire, disons plus loyal, plus contrôlé que l’Arabie saoudite. Et entre-temps, on a vu que l’Irak était devenu un pays sous contrôle iranien et pas le grand partenaire que l’on voulait créer avec cette sale guerre.»

Lire aussi:

Il braque un bar-tabac dans l'Oise puis entame une carrière de gendarme en Turquie
Lalanne risque cinq ans de prison pour son appel à l’armée visant à destituer Macron
Des centaines d’étudiants font la queue à Paris pour les distributions alimentaires – vidéo
Tags:
États-Unis, Chine, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook