La justice britannique prive les États-Unis d’Assange: «il y a une hypocrisie au niveau américain»

Le Désordre mondial
URL courte
Par
3311
S'abonner

Pourquoi le gouvernement américain persiste-t-il à poursuivre Julian Assange, fondateur de WikiLeaks, pour espionnage, alors que la justice britannique vient de refuser de l’extrader aux États-Unis? Décryptage pour le Désordre mondial de maître Noémie Saidi-Cottier, avocate et experte en droits de l’Homme.

Les États-Unis feront appel de la décision de la justice britannique de refuser l’extradition de Julian Assange, fondateur de WikiLeaks.

Noémie Saidi-Cottier, avocate et secrétaire générale de l’Alliance des Avocats pour les Droits de l’Homme (AADH), experte auprès du comité pénal du Conseil européen des barreaux (CCBE), revient sur le dossier au micro de Rachel Marsden:

«J’ai l’impression qu’il y a une hypocrisie au niveau américain, parce qu’ils ne sont pas contents qu’on ait révélé des choses extrêmement graves et des exactions commises par leur armée avec des centaines, des milliers de civils qui ont été victimes de l’armée américaine et de ses alliés. C’est davantage ça qu’on veut cacher, alors on fait peur et on en fait un exemple pour éviter que des révélations gênantes soient faites à l’avenir.»

Lire aussi:

Véran déclare que le couvre-feu à 18h «ne suffit pas à faire reculer le virus»
Un homme tue deux femmes dont une employée du Pôle emploi
Pr Raoult: «Il faut arrêter de penser que les gens vont vivre indéfiniment enfermés» – entretien exclusif
Tags:
WikiLeaks, Julian Assange
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook