Prise d’assaut du Capitole: «Si c’était un coup d’État, c’est l’un des pires de l’histoire. Ils n’ont rien accompli»

Le Désordre mondial
URL courte
Par
Le Congrès US envahi par des manifestants (50)
1713
S'abonner

Quelles auraient pu être les motivations des participants à la prise d’assaut du Capitole à Washington, le 6 janvier dernier? Analyse de Phil Gurski, ancien officier de renseignement canadien et spécialiste de terrorisme, au micro de Rachel Marsden.

Qui est vraiment responsable des violences qui ont éclaté à Washington, au sein même du siège du Congrès américain? Phil Gurski, président de Borealis Threat and Risk Consulting au Canada, qui a travaillé au sein des services de renseignement canadiens pendant plus de 30 ans, dont 15 ans avec le Service Canadien du Renseignement de Sécurité, revient sur ces événements:

«Il y en a qui disaient que c’était un coup d’État. Si c’était un coup d’État, c’est l’un des pires coups d’État de l’histoire. C’est tout un échec. Ils n’ont rien accompli. Alors est-ce que c’est une insurrection? Jusqu’à un certain point, oui. Est-ce que ce sont des actes terroristes? Jusqu’à un certain point, oui… Ceux qui étaient là étaient tout un mélange d’acteurs.»

Dossier:
Le Congrès US envahi par des manifestants (50)

Lire aussi:

Un ancien officier de renseignement canadien dévoile les dessous de «l’insurrection» à Washington
Assaut du Capitole: «Donald Trump et ses supporters sont tombés dans un piège»
«Une explosion nucléaire dans le cyberespace»: Zakharova réagit à l’exclusion de Trump des réseaux sociaux
Tags:
Capitole, Nancy Pelosi, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook