L’embargo des pays arabes contre le Qatar cachait-il des enjeux sportifs?

Le Désordre mondial
URL courte
Par
Rupture des relations diplomatiques avec le Qatar (129)
0 61
S'abonner

À première vue, le blocus des pays arabes voisins du Qatar semblait avoir des motifs politiques et économiques. Le général François Chauvancy explique au micro de Rachel Marsden qu’il y avait également des intérêts sportifs liés à la Coupe du monde de foot 2022.

Le blocus du Qatar par l’Arabie saoudite, les Émirats arabes unis, l’Égypte et Bahreïn a commencé au début du mandat de Donald Trump et s’est achevé alors que sa présidence prenait fin. Coïncidence?

François Chauvancy, ancien général de brigade de l’armée de Terre et docteur en sciences de l’information et de la communication, est l’auteur de Blocus du Qatar: l’offensive manquée (Éd. Hermann). Pour le Désordre mondial, il révèle les enjeux surprenants, y compris sportifs, de cette opération manquée.

Dossier:
Rupture des relations diplomatiques avec le Qatar (129)

Lire aussi:

«Je ne suis pas un tueur»: le Premier ministre slovaque refuse le renvoi du vaccin russe Spoutnik V
Risque de guerre civile: «La situation est bien plus grave que ce que les gens imaginent», selon Me de Montbrial
L’Allemagne «préoccupée» par le sort de la société civile en Russie: Moscou répond
Tags:
embargo, Qatar, Mondial 2022
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook