Super-soldats: «Il ne faut rien repousser d’un revers de main en disant que c’est de la science-fiction»

Le Désordre mondial
URL courte
Par
41021
S'abonner

Tous les pays développés, dont la France, travaillent actuellement sur la question du «soldat augmenté», aux capacités accrues par la biologie et la cybernétique, explique Emmanuel Goffi, directeur de l’Observatoire éthique et intelligence artificielle de l’Institut Sapiens, pour le Désordre mondial.

John Ratcliffe, le dernier directeur du renseignement national de Donald Trump, a sonné l’alarme sur le développement par la Chine de «super-soldats» scientifiquement modifiés.

Mais Emmanuel Goffi, directeur de l’Observatoire éthique et intelligence artificielle de l’Institut Sapiens, explique au micro de Rachel Marsden que la France et d’autres pays se penchent aussi sur la question.

Lire aussi:

«Je ne suis pas un tueur»: le Premier ministre slovaque refuse le renvoi du vaccin russe Spoutnik V
Risque de guerre civile: «La situation est bien plus grave que ce que les gens imaginent», selon Me de Montbrial
Nouvelle nuit de violences urbaines en banlieue lyonnaise, plus d’une dizaine de voitures incendiées – images
Tags:
États-Unis, Chine, France, Neuralink
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook