Super-soldats: «Il ne faut rien repousser d’un revers de main en disant que c’est de la science-fiction»

Le Désordre mondial
URL courte
Par
41021
S'abonner

Tous les pays développés, dont la France, travaillent actuellement sur la question du «soldat augmenté», aux capacités accrues par la biologie et la cybernétique, explique Emmanuel Goffi, directeur de l’Observatoire éthique et intelligence artificielle de l’Institut Sapiens, pour le Désordre mondial.

John Ratcliffe, le dernier directeur du renseignement national de Donald Trump, a sonné l’alarme sur le développement par la Chine de «super-soldats» scientifiquement modifiés.

Mais Emmanuel Goffi, directeur de l’Observatoire éthique et intelligence artificielle de l’Institut Sapiens, explique au micro de Rachel Marsden que la France et d’autres pays se penchent aussi sur la question.

Lire aussi:

Régionales: «Ces élections étaient sabotées dans tous les sens du terme»
«Je commence à vraiment comprendre les Français»: agacé, Laurent Delahousse recadre Schiappa et Faure - vidéo
«Vivre le naufrage»: Michel Onfray prédit le déclin de la société française
La Chine annonce la découverte de deux gigantesques gisements de pétrole et de gaz
Tags:
États-Unis, Chine, France, Neuralink
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook