L’accusation de terrorisme contre l’ancienne Présidente de Bolivie Jeanine Añez se justifie-t-elle?

Le Désordre mondial
URL courte
Par
4200
S'abonner

Jeanine Añez, auteure du coup d’État qui l’a placée à la tête de la Bolivie en 2019 avec le soutien du gouvernement américain, est aujourd’hui en détention préventive et accusée de sédition et terrorisme. Analyse de Jean-Louis Martin, économiste, au micro de Rachel Marsden.

Pourquoi l’ancienne Présidente de la Bolivie, Jeanine Añez, installée à la suite du coup d’État appuyé par le gouvernement américain, est-elle aujourd’hui incarcérée?

Jean Louis Martin, économiste et spécialiste de l’Amérique latine, analyse pour le Désordre mondial les raisons qui justifient son maintien en détention. 

«Qu’elle soit poursuivie, ce n’est pas étonnant du tout: elle est arrivée au pouvoir à la suite d’un coup d’État, puis son parti a perdu les élections. Elle est accusée de sédition, mais aussi de terrorisme. Ce dernier terme est passe-partout et je ne suis pas sûr que ce soit celui qui convienne le mieux dans cette situation.»

Lire aussi:

Poutine: la Marine russe a des armes sophistiquées «qui n’ont toujours pas d’équivalent dans le monde»
L'armée syrienne repousse une attaque aux missiles de l'aviation israélienne près de Damas
Le nombre de cas quotidiens de Covid-19 en baisse en France
Macron répond aux antivax, «irresponsables» et «égoïstes»  
Tags:
prison, procès, politique, Jeanine Anez, Jair Bolsonaro, Luiz Inacio Lula da Silva, élection présidentielle, Brésil
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook