«L’Iran sait très bien que même s’il détenait une arme nucléaire, il ne s’amuserait pas à l’utiliser»

Le Désordre mondial
URL courte
Par
102217
S'abonner

En quoi les négociations sur le nucléaire iranien cachent-elles d’autres enjeux plus discrets? Décryptage de François Costantini, géopolitologue spécialiste du Moyen-Orient et auteur de «Les relations internationales en fiches» (Éditions Ellipses), au micro de Rachel Marsden.

Des premiers pas diplomatiques précaires ont été faits cette semaine à Vienne pour sauver un accord nucléaire avec l’Iran.

François Costantini, géopolitologue spécialiste du Moyen-Orient et auteur de Les relations internationales en fiches (Éditions Ellipses), commente les enjeux des armes nucléaires au Moyen-Orient pour le Désordre mondial:

«Officiellement, le principe, c’est la non-prolifération des armes nucléaires. Officieusement, le nucléaire c’est une stratégie de sanctuarisation de régimes. L’Iran sait très bien que même s’il détenait une arme nucléaire, il ne s’amuserait pas à l’utiliser, il serait vitrifié par Israël et les États-Unis immédiatement.»

Lire aussi:

Un accord plus engageant entre Pékin et Téhéran «permettrait de renforcer la présence militaire chinoise dans le Golfe»
Incident sur un site nucléaire en Iran, aucune victime
L'Iran met en service des centrifugeuses de nouvelle génération
Tags:
islamisme, négociations, États-Unis, nucléaire, Iran
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook