Quel rôle pour l’Iran dans la nouvelle route de la soie chinoise?

Le Désordre mondial
URL courte
Par
1152
S'abonner

Que pourrait produire une coopération stratégique et commerciale entre la Chine et l’Iran à hauteur de 400 milliards de dollars? Décryptage de Baki Maneche, avocat spécialiste de la diplomatie des affaires de divers secteurs industriels, basé en France et en Iran, au micro de Rachel Marsden.

Au-delà de l’effet d’annonce d’un nouvel accord entre la Chine et l’Iran qui est intervenu tout juste avant la reprise des négociations sur le nucléaire iranien, à quoi une coopération stratégique et commerciale entre les deux pays pourrait-elle ressembler? 

Baki Maneche, avocat spécialiste de la diplomatie des affaires, donne pour le Désordre mondial son analyse de la situation.

«L’Iran n’a fait que rattraper son retard dans la course en avant de la Chine, notamment dans la construction de la fameuse nouvelle route de la soie. Il est très important de souligner que pour l’instant, il n’y a rien de définitif, rien d’engageant, il n’y a surtout pas ces fameux 400 milliards sur la table. Il s’agit tout simplement de parler de principes futurs.»

Lire aussi:

Etrange ballet d’objets lumineux dans le ciel d’Alger
La Russie proscrit l'hydroxychloroquine contre le Covid-19
Décrue de l’épidémie: le miracle Macron a-t-il eu lieu?
Tags:
Route de la Soie, accord, Chine, Iran
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook