«La France cherchait sa stratégie de sortie» du Sahel

Le Désordre mondial
URL courte
Par
180
S'abonner

Comment expliquer la décision du Président Emmanuel Macron de mettre une fin abrupte à la mission militaire majeure de l’armée française au Sahel? Décryptage des enjeux en coulisses avec Jerôme Pigné, président cofondateur du Réseau de réflexion stratégique sur la sécurité au Sahel, pour Le Désordre mondial.

La croissance du terrorisme islamiste et des coups d’État au Mali, partenaire français de l’opération Barkhane, sont-ils vraiment responsables de la décision du Président Macron de mettre fin à la mission militaire française au Sahel?

Jerôme Pigné, président cofondateur du Réseau de réflexion stratégique sur la sécurité au Sahel (2r3s) et chercheur associé à l’Institut Thomas More, rappelle que la France refuse de négocier avec les terroristes:

«La difficulté pour la France aujourd’hui est de comprendre la priorité du gouvernement malien. La situation est plus complexe qu’auparavant. Emmanuel Macron l’a rappelé la semaine dernière, il ne poursuivra pas la coopération avec des États qui veulent favoriser le dialogue avec les groupes armés terroristes. Des pays comme le Mali ont le droit de décider de négocier et la France a toute légitimité à dire qu’elle s’y refuse.»
Tags:
opération Barkhane, France, Sahel, terrorisme
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook