Crise politique espagnole : le bipartisme aux abois

Russeurope Express
URL courte
0 50
S'abonner

En Espagne, la majorité absolue aux deux chambres parlementaires est requise pour former un gouvernement. Quatre mois après les élections générales de décembre 2015, la péninsule est toujours dans l'impasse : il n'y a pas de gouvernement.

Le Parti populaire (PP) du Premier-ministre sortant Mariano Rajoy n'a pas, à la suite des élections générales de décembre 2015, la majorité absolue des suffrages. Le score électoral de 13% affiché par Podemos, nouveau parti issu du mouvement des Indignés, en font désormais un acteur incontournable du jeu politique espagnol. Son chef de file Pablo Iglesias, non sans avoir essayé au préalable de trouver un accord de gouvernement avec les socialistes du PSOE, fait maintenant campagne avec Alberto Garzon, tête de liste de la Gauche unie, dans l'espoir mettre définitivement en échec le système bipartite aux prochaines élections. Les scandales de corruption ayant éclaboussé aussi bien le PSOE que le PP jouent en sa faveur. L'équipe des Chroniques de Jacques Sapir vous souhaite une bonne écoute sur Sputnik France.

Lire aussi:

Les violences urbaines s'étendent, et avec elles les territoires perdus de la République?
Les Français font davantage confiance à Didier Raoult qu’à Olivier Véran, selon un sondage
Trump annonce que son pays met fin à ses relations avec l'OMS
Tags:
crise politique, Podemos, Pablo Iglesias, Mariano Rajoy, Espagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook