Démocraties illibérales au centre de l'Europe. Partie 2

Russeurope Express
URL courte
Par
0 31
S'abonner

Le dernier sommet des chefs d'Etat et de gouvernement européens a été accueilli le 16 septembre dernier à Bratislava par la Slovaquie.

Le groupe dit de Visegrad, qui est composé de la Pologne, de la Hongrie, de la République tchèque et de la Slovaquie, se consolide aujourd'hui autour de revendications communes qui permettent à ces pays de peser sur la politique européenne. Qu'est-ce donc que ce groupe de Visegrad et comment s'est-il formé? Avec Ferenc Almassy, Cyrille Bret et Pierre-Henri Paulet.

«Si la France, l'Italie et l'Allemagne ont aujourd'hui une attitude anti-souverainiste, il n'en est pas du tout de même dans les pays d'Europe centrale et orientale. » Jacques Sapir

« Il y a une réelle opportunité historique pour l'Europe centrale d'acquérir une influence propre sur la construction européenne. » Ferenc Almassy

« Tout le monde n'est pas antirusse en Pologne, beaucoup de jeunes voient la Russie d'un oeil beaucoup moins belliqueux. » Ferenc Almassy

« La Hongrie va devoir faire face à une réduction drastique et punitive de ses aides européennes. » Ferenc Almassy

Lire aussi:

Ces 25 propriétaires du 93 ont appris par simple lettre qu’ils étaient expropriés
Un eurodéputé surpris dans une orgie gay à Bruxelles présente sa démission
Méfiance face aux vaccins anti-Covid: «vous n’êtes ni des cobayes ni des jouets de l’industrie pharmaceutique»
Tags:
gouvernement, sommet, Bratislava
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook