Ecoutez Radio Sputnik
    Les chroniques de Sapir

    Le bilan économique de François Hollande

    Les chroniques de Sapir
    URL courte
    Jacques Sapir
    0 81

    Les résultats économiques de François Hollande à la tête de l’État posent problème. Les principales mesures de son mandat (le TSCG, le CICE, le « pacte pour l’emploi » et la réforme du marché du travail) dessinent pourtant une cohérence. Entretien de Jacques Sapir avec Gilles Saint-Paul, économiste et enseignant à la Paris School of Economics.

    Lorsque le Président de la République a annoncé sa décision de ne pas se représenter à l'élection présidentielle, il a tenu à défendre son bilan économique. À l'entendre, lui ainsi que ses derniers partisans, nous aurions vécu une période heureuse dans son quinquennat. Pourtant, tel n'est pas le ressenti d'une large majorité de la population. Qu'en est-il donc en réalité?

    Comment peut-on qualifier le bilan de François Hollande sur le plan économique? Gilles Saint-Paul estime qu'il « n'est pas aussi catastrophique qu'on pourrait le penser, mais il est globalement négatif au regard du fait que l'environnement macroéconomique international était bien plus favorable que sous Sarkozy, en particulier. On a bénéficié de taux d'intérêt extrêmement bas de la part de la BCE, d'une baisse du cours de l'euro ainsi qu'un certain redémarrage de l'activité dans les pays d'Europe du Nord et la baisse des prix du pétrole. »

    Selon l'économiste, François Hollande n'a donc pas su capitaliser sur ces circonstances très favorables puisque l'« on a fait du 1 % de croissance en moyenne en quatre ans, le chômage a continué à augmenter » ainsi que des comptes publics pas réellement assainis.

    Retrouvez l'intégralité de l'émission sur notre page YouTube

    Lire aussi:

    Croissance: Macron il bénéficie-t-il d’un «alignement des planètes exceptionnel»?
    «La politique de Hollande [….] diplomatique et stratégique est une catastrophe»
    Sur l’UE, «Emmanuel Macron, c’est la même chose que François Hollande»
    Tags:
    économie, François Hollande
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik