Vers une stabilisation du prix du pétrole ?

Russeurope Express
URL courte
Par
0 93
S'abonner

Fin 2016, la conférence de Vienne des producteurs de pétrole a abouti à l’annonce de plafonds de production. Jacques Sapir recevait Philippe Sebille-Lopez, directeur du cabinet Géopolia et Nicolas Meilhan, consultant en stratégie spécialisé sur les secteurs du transport et de l’énergie.

Sitôt la réunion des pays OPEP et non-OPEP terminée, les prix du pétrole réagissaient, s’appréciant au-dessus de 55 $ le baril. Comment qualifier la dimension géostratégique pétrolière dans cet accord ? Philippe Sebille-Lopez, auteur de l’ouvrage Géopolitiques du pétrole, estime que l’accord n’aurait pu se concrétiser sans « le rapprochement des positions russes et saoudiennes […] Ils ont décidé de s’allier pour faire remonter les prix, sachant que cette remontée des prix bénéficie à tout le monde. »

Peut-on parler d’une stabilisation à terme du prix du baril ? Nicolas Meilhan rappelle que « les prix du pétrole sont très difficiles à anticiper. L’important, c’est de comprendre les mécanismes de formation des prix. » Selon l’économiste membre du groupe les Econoclastes, les prix du pétrole « dépendent notamment de la valeur du dollar. »

Lire aussi:

Le pass sanitaire en cause? L’institut Pasteur améliore ses pronostics pour la quatrième vague
Licenciement en cas de non-vaccination? La droite dénonce «une volonté de revanche sur le dos des salariés»
Plus besoin d’autorisation parentale pour vacciner les ados de 16 ans: «Le gouvernement ouvre une boîte de Pandore»
Un mort et un autre en réanimation: en Occitanie, le vaccin Pfizer accusé de tuer «des jeunes en pleine forme»
Tags:
prix du pétrole, énergie, pétrole, OPEP, Vienne (Autriche), Arabie Saoudite
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook